//
vous lisez...
Critiques de livres

Cinquante nuances de Grey de EL James

cinquante nuances de greyTitre : Cinquante nuances de Grey, T1

Genre : Romance/Erotisme

Auteur : EL James

Date de parution : 17 octobre 2012

Editions : JC Lattès

L’histoire par l’éditeur :

 » Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets… »

Critiques :

Oui, je viens tout juste de lire le premier tome de Cinquante nuances de Grey. ENFIN, me diriez-vous. J’ai mis du temps, mais je ne regrette rien. J’ai adoré ce livre. On en a énormément entendu parler et ça continue. D’autant plus que la trilogie est en cours d’adaptation au cinéma avec les acteurs Jamie Dornan et Dakota Johnson. Donc nous ne sommes pas prêts de passer à autre chose…et je compte bien évidemment lire les deux autres tomes.

Il y a eu de nombreuses critiques à l’égard de cette saga. Bonnes comme mauvaises. Il en faut pour tous les goûts me diriez-vous. Il est vrai que lorsqu’on entend parler du livre comme l’histoire de sexe sadomasochiste entre une jeune femme vierge de 22 ans et un ténébreux milliardaire, on se demande où tout ceci peut bien mener. Et pourtant, l’histoire m’a transportée.

Tout d’abord, le fait que la saga soit érotique. Il y en avait peut-être peu avant la sortie en librairie de Cinquante nuances de Grey ou bien je n’y prêtais pas attention, car les livres étaient enfouis dans un coin du magasin. Toujours est-il que communiquer haut et fort sur le sexe sadomasochiste ne s’était pas fait jusque là. J’ai lu bon nombres de romans sentimentaux où les scènes de sexe restent marginales et plus ou moins soft, alors ça fait du bien de sortir des sentiers battus. L’auteur n’a pas lésiné sur la fréquence et l’intensité de ces dernières. Mais je mets un point d’honneur à dire que je ne suis pas déçue du langage employé (bon, il y a bien quelques mots crus, faut bien se le dire). Je redoutais cela, car les mots ont une grande importance dans la lecture, et un langage brutal et choquant en continu m’aurait déplu.

De plus, le livre ne se limite pas à dépeindre des scènes de sexe torrides. Une réelle histoire se tisse au fil des pages. On reste concentré sur leur relation, mais on s’aperçoit qu’il y a quelque chose de profond et de poignant dans ce qui est raconté.

Enfin, les personnages. Anastasia n’est pas seulement une jeune étudiante qui perd sa virginité avec un beau milliardaire. Elle se surprend par les plaisirs qu’elle éprouve et qu’elle découvre. On la voit s’épanouir sexuellement comme sentimentalement. On s’interroge en même temps qu’elle sur sa relation, sur ses découvertes et sur ce mystérieux Christian Grey. Le beau brun et énigmatique Monsieur Grey. On le prend pour un fou, un obsédé, un être sombre et pourtant, on s’attache à lui. On s’y attache, car sous son visage froid et son apparence d’homme d’affaires sans cœur, on découvre peu à peu d’autres facettes de sa personnalité : celui d’un homme ravagé par la souffrance et l’auto-destruction, mais aussi celui d’un homme qui commence à s’attacher et à se livrer à Anastasia. Les murs de sa forteresse se fissurent et j’ai sincèrement apprécié cet aspect du récit. Que nous cache-t-il ? Où son passé va-t-il nous emmener ? On se pose autant de questions qu’Ana, si ce n’est plus encore.

Je ne manquerai pas de lire les deux prochains tomes de la sage, d’autant plus que la fin…nous laisse sur notre faim !

Lisez aussi l’article « Une collection de lingerie sexy pour 50 nuances de Grey« 

Publicités

Discussion

10 réflexions sur “Cinquante nuances de Grey de EL James

  1. J’ai expérimentée un style que je ne connaissais pas et qui m’intriguait en pensant m’immerger dans un univers nouveau. Et…
    Tu classe ce livre dans Erotisme … ? C’est vrai que le livre a fait sa pub sur le dos de l’érotisme. Pourtant, on en est loin. C’est du porno. Je me demande ce qui t’a transporté ? Nous sommes loin, très loin, du récit « osé » que tu nous as vendu.
    Ce livre est bon pour propager la souffrance et l’autodestruction c’est ces lecteurs. Nous faire croire qu’une femme découvre l’orgasme après son tout premier rapport, et qu’à chaque nouvelle fessée, Anastasia réitère l’exploit, c’est dangereux. Un petit sondage, combien d’entre vous les filles on découvre l’orgasme lors de votre tout premier rapport sexuel ? Livre à ne surtout pas mettre entre les mains d’un homme.

    Publié par Jessica Rousset | 1 septembre 2015, 9:42
    • C’est une question de point de vue comme la plupart des histoires. Après, tu parles d’orgasme lors d’un premier rapport, mais il s’agit là d’une fiction. Tout comme beaucoup d’autres romans ou films, il ne me semble pas avoir souvent vu ou lu une histoire dont les évènements se produisaient dans la réalité. En même temps, c’est bien le but, sinon où serait l’intérêt ?

      Publié par le monde éditorial | 1 septembre 2015, 10:11
      • Je suis d’accord avec toi, c’est une fiction. Mais tout le risque est de « normaliser » ce type de relation. Ce livre les présentes comme exaltantes et épanouissantes alors qu’elles sont juste irréalistes et destructrices. Des millions de femmes et leurs amants on surement du complexer après avoir lu ce porno. Comment ne pas se sentir insatisfaite, est-il encore possible d’avoir une relation de couple normal après avoir lu ce livre ?

        Publié par Jessica Rousset | 1 septembre 2015, 12:31

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Les meilleures ventes de livres du moment : 13 au 19 avril 2015 | Le Monde Editorial - 29 avril 2015

  2. Pingback: After, T2, d’Anna Todd | Le Monde Editorial - 10 février 2015

  3. Pingback: Top Ten Tuesday | Le Monde Editorial - 5 août 2014

  4. Pingback: Les meilleures ventes de livres du moment : 03 au 09 février | Le Monde Editorial - 20 février 2014

  5. Pingback: Cinquante nuances plus claires de EL James | Le Monde Editorial - 18 février 2014

  6. Pingback: Cinquante nuances plus sombres de EL James | Le Monde Editorial - 12 février 2014

  7. Pingback: Romans de Saint-Valentin | Le Monde Editorial - 10 février 2014

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :