//
vous lisez...
Critiques de livres

Les foulards rouges, T1 de Cécile Duquenne

les foulards rouges épisode 1Titre : Les foulards rouges, T1 : Lady Bang

Genre : Science-fiction

Auteur : Cécile Duquenne

Date de parution : 19 février 2014

Editions : Bragelonne

L’histoire par l’éditeur :

« Plongez avec Lara dans l’enfer de Bagne, planète-prison où le danger se cache partout, au cœur de chacun de ses sinistres habitants, et même derrière chaque goutte d’eau, chaque ressource naturelle de cette terre irradiée. Sur Bagne, Lara traverse les étendues désertiques pour remplir ses contrats et ses missions. Car Lara est une Foulard Rouge, appelée à faire régner la loi à grand renfort de balles. Et sur cette planète-prison où les deux-tiers de la population sont des hommes, anciens violeurs ou psychopathes, c’est une vraie chance pour une jeune femme comme elle de ne pas avoir fini dans un bordel. En plus, elle fait son boulot plutôt bien – on la surnomme même Lady Bang. Mais Lara n’a pas obtenu ce job par hasard – tout comme elle n’a pas atterri dans cet enfer par hasard. Elle doit tout ça à quelqu’un en particulier, quelqu’un à qui elle en veut profondément… et qui, pourtant, a peut-être quelque chose de nouveau à lui offrir, une chose qui n’a pas de prix. Acceptera-t-elle de baisser un peu sa garde pour écouter ce que son envoyé, le mystérieux Renaud, a à lui proposer ? »

Critiques :

Lorsque j’ai pris connaissance de la publication de cette saga, la quatrième de couverture m’a immédiatement plu. On allait nous transporter dans un autre monde, complètement nouveau, fou, où la vie paraissait dure. Avant de commencer cette lecture, j’ai lu de nombreux avis sur ce premier épisode, tous assez élogieux. Pour ma part, j’ai apprécié ce premier tome, mais mon avis est plus mitigé.

En ce qui me concerne, je découperais ce récit en deux parties.

Première partie :

On débute la lecture en étant immédiatement embarqué sur cette planète qu’est Bagne. Mais j’ai eu du mal à m’imprégner de l’histoire et du contexte. On est plongé dans un univers totalement inconnu, une nouvelle planète qui rassemble tous les pires criminels que l’on peut croiser. Dans les premières pages, j’ai eu un peu de mal à me repérer et à comprendre ce qu’était la Fédération, Evoria, le Parti pour la Paix…je crois que je me perds encore un peu. En réalité, la quatrième de couverture m’a beaucoup aidé à la compréhension ; sans cette dernière, je pense qu’à la fin de ce premier tome, je serais encore pas mal dans le brouillard.

Concernant les personnages, l’auteur reste vague sur leurs histoires. C’est peut-être ce qui m’a aussi bloqué.

Deuxième partie :

Au fil des pages, j’arrive enfin à m’immerger dans ce monde cruel, triste et sauvage. C’est à ce moment-là que j’ai réussi à apprécier l’histoire, à me mettre en condition et dans la peau des personnages. On a une vision plus claire et plus précise de Bagne, de sa dangerosité, des « monstres » qui y vivent et des conditions de vie de chacun et chacune.

Question personnages, les rôles et caractères de chacun sont mieux définis et davantage compris. L’intrigue prend forme ; j’ai envie d’en savoir plus sur le passé des hommes et femmes du récit, pas seulement de l’héroïne « Lady Bang » ; j’ai envie de comprendre leur mode de vie (« survie » serait plus approprié) ; je veux savoir ce qu’il se prépare…une attaque, une rébellion. Bref, une deuxième partie beaucoup plus intéressante pour ma part.

Pour ce qui est de la plume de l’auteur, on voit immédiatement que le style est travaillé, réfléchi. Les phrases en sont même parfois complexes, mais c’est du bonheur de lire un récit aussi bien articulé.

Pour conclure, un début de lecture difficile et pas assez accrocheur à mon avis. La suite est plus prometteuse, pour terminer par une fin qui nous donne envie de lire le tome 2.

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Les foulards rouges, T1 de Cécile Duquenne

  1. J’ai vu pas mal de bons avis dessus, dommage que ta lecture ait été difficile! Du coup, je ne sais pas encore si je me laisse tenter ou pas 🙂

    Publié par latetedansleslivres | 14 mars 2014, 2:04

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :