//
vous lisez...
Critiques de livres

La liste de mes envies de Grégoire Delacourt

la liste de mes enviesTitre : La liste de mes envies

Genre : Littérature générale/Sentimental

Auteur : Grégoire Delacourt

Date de parution : 29 mai 2013

Editions : Le livre de poche

L’histoire par l’éditeur :

« Les femmes pressentent toujours ces choses-là. Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu’elle peut désormais s’offrir tout ce qu’elle veut, elle se pose la question : n’y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ? Grégoire Delacourt déroule ici une histoire forte d’amour et de hasard. Une histoire lumineuse aussi, qui nous invite à revisiter la liste de nos envies. Bientôt au cinéma, La Liste de mes envies a connu un succès international. »

Critiques :

Tellement de choses à dire sur ce livre. Par où commencer…par le début !

Je ne connaissais pas ce livre. Je l’ai eu entre mes mains par une amie qui m’en a fait cadeau et qui a elle-même adoré l’histoire. En ce moment, je suis plutôt dans des lectures fantastiques ou dans le genre sentimental/érotique, mais je me suis dit « pourquoi pas ».

A première vue, le livre ne donne pas vraiment envie. Je me laisse d’ordinaire tenter par un titre accrocheur, une quatrième de couverture alléchante ou une couverture superbe, énigmatique, envoûtante. Ici, rien de tout cela. Tout a été fait dans la simplicité. Pas de chichi comme on dit ! La première de couverture ne m’a pas accrochée ; elle fait plus dans le style tricot et mamie (même si de nos jours beaucoup de jeunes se mettent à tricoter, je sais, mais les stéréotypes ont la vie dure !!!). La quatrième de couverture n’en dit pas beaucoup sur ce qu’il va se passer dans le roman. J’étais perplexe. Par contre, le titre m’a davantage interpellé.

L’histoire est celle d’une femme, Jocelyne, qui vit une vie simple et ordinaire. Elle est mariée à un homme, Jocelyn (oui oui, c’est bien ça), qu’elle aime et avec qui elle a eu deux enfants : une fille et un garçon qui sont aujourd’hui grands et qui ont quitté le domicile familial pour vivre leur vie. Notre narratrice travaille dans une mercerie qui est la sienne, mais dont les affaires ne sont pas des plus extraordinaires. Jocelyne mène donc une vie tout à fait banale en soit, elle se dit être heureuse et belle. Sauf qu’elle voit bien que son corps a changé depuis ses deux accouchements et qu’elle n’est plus aussi mince et belle qu’à ses 20 ans ; elle est marié à Jocelyn depuis plusieurs années et elle voudrait qu’il soit, aujourd’hui encore, tendre et amoureux comme au premier jour ; ses enfants sont loin et prennent peu de temps (voir pas du tout) pour donner des nouvelles. Jocelyne se dit être heureuse, oui, sauf que ce n’était pas cette vie là qu’elle avait espéré lorsqu’elle était plus jeune. Elle rêvait de rencontrer et vivre le grand amour, être belle et devenir styliste. Et un beau jour, elle décroche le jackpot au loto ; plus de 18 millions d’euros ! Beaucoup d’interrogations, de peur et une suite de l’histoire à laquelle je ne m’attendais pas. Une histoire qui nous fait nous questionner sur la vie, sur notre vie ; une histoire qui émeut ; une histoire qui fait peur.

Pour ce qui est des personnages, l’auteur s’est cantonné à l’essentiel. Nous avons notre narratrice et héroïne, Jocelyne. Un personnage attachant et émouvant auquel, je pense, beaucoup de lecteurs ont dû s’identifier. C’est une femme qui ouvre son cœur, qui est entière et vraie. On suit ses questions et son raisonnement tout au long de l’histoire. J’ai trouvé cela très intéressant. Dans la vie de Jocelyne, nous retrouvons donc sa famille (son mari et ses deux enfants), mais aussi deux amies coiffeuses. Peu de personnages, mais qui ont contribué grandement à faire avancer le récit et qui ont chacun une place bien déterminée dans l’histoire.

Quant au style de l’auteur, sa plume est aguerrie et elle laisse transparaître des émotions intenses. Beaucoup de références à d’autres auteurs ou des citations de films qui, même si je ne les ai pas toutes comprises, apportent une touche personnelle de l’écrivain au roman et nous permet une meilleure immersion dans les ressentis de notre héroïne.

Un roman donc, qui m’a touché et ému, et dont je vous recommande fortement.

Publicités

Discussion

8 réflexions sur “La liste de mes envies de Grégoire Delacourt

  1. la couverture ne semble pas du tout représentative du contenu et ta critique donne envie de découvrir ce qui se cache derrière, ça a l’air plutôt sympa!

    Publié par ladythat | 26 avril 2014, 7:01
  2. Ca fait plusieurs fois que ce livre est hautement recommandé, mais cette couverture est un peu bizarre….On verra bien un de ces jours si je me laisse tenter!

    Publié par stelphique | 26 avril 2014, 9:03
  3. J’ai également apprécié cette lecture dont j’ai trouvé les réflexions intéressantes et l’écriture bien agréable.

    Publié par Aurélie Lefeuvre | 25 avril 2014, 3:50
  4. Je suis d’accord qu’à première vue, le livre ne donne pas particulièrement envie! Mais tu m’as intriguée et je me dis que peut-être je devrais tenter malgré quelques critiques mitigées que j’ai lues!

    Publié par latetedansleslivres | 25 avril 2014, 9:52

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Cinéma : La liste de mes envies et Hunger Games 3 | Le Monde Editorial - 14 mai 2014

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :