//
vous lisez...
Critiques de livres

Biocalypse de Jérôme Doe

biocalypseTitre : Biocalypse

Genre : Thriller

Auteur : Jérôme Doe

Date de parution : 17 mars 2014

Nombre de pages : 456

Editions : Harlequin

L’histoire par l’éditeur :

« Quel prix seriez-vous prêt à payer pour venger ceux que vous aimez ?

C’est la question qui vient hanter Kate Gordon lorsqu’une mystérieuse organisation appelée Biocalypse lui propose d’être le bras armé de sa vendetta après les meurtres odieux de son mari et de leur petite fille. Entraînée malgré elle dans l’un des événements les plus tragiques de ce début de deuxième millénaire, la jeune femme ne tarde pas à comprendre qu’elle a signé un pacte avec le diable. Car pour Biocalypse, le salut de la planète passe par la disparition de ses parasites humains. Attentats, épidémies, manipulations génétiques, krach boursier : la guerre de Biocalypse contre l’humanité ne fait que commencer. »

Critiques :

Merci à Jérôme Doe, l’auteur de ce roman, et aux éditions Harlequin pour m’avoir fait découvrir ce livre.

Comme vous le savez, je lis principalement des livres de science-fiction, fantastiques ou sentimentaux. Il y aura quelques fois des exceptions, comme ça a déjà été le cas, et comme c’est le cas aujourd’hui avec ce nouveau thriller : Biocalypse.

Certains romans sortent naturellement du lot, que ce soit par leur titre, leur auteur (déjà célèbre et reconnu), leur intrigue…et celui-ci interpelle pour de multiples raisons. Tout d’abord son titre, Biocalypse. Qu’est-ce que ce nom ? Que veut-il dire ? Avant de lire la quatrième de couverture, on s’interroge déjà beaucoup et on émet des hypothèses. Ce mot, ce nom, sonne bien. Alors on se demande…Biocalypse…apocalypse ? Oui, peut-être bien, d’autant plus que l’image de la première de couverture est sans équivoque : une tête de mort et des fractures…l’histoire s’annonce semée d’embûches pour notre ou nos héros. Puis nous avons la quatrième de couverture ; elle ne s’étend pas sur le sujet, mais elle intrigue et là, les suppositions sur le récit deviennent encore plus grandes. On nous parle d’amour et de disparition de l’espèce humaine. Autant vous le dire tout de suite : vous allez être plongé dans une histoire qui va vous tenir en haleine du début jusqu’à la fin. Et quand je parle du début de l’histoire, ce sont bien dès les premières lignes que l’auteur plonge ses lecteurs dans un monde apocalyptique, mais bien réel. Réel, car le récit est alimenté par plusieurs évènements qui se sont vraiment produits ; des catastrophes qui ont fait la Une des journaux.

L’auteur nous embarque dans un récit pleins de rebondissements basé sur des faits réels comme je l’ai dit précédemment ; nous ne sommes donc que trop bien plongés au cœur de l’intrigue. Le roman n’est pas découpé en chapitres, mais en dates. Tantôt en l’an 2000, tantôt en 2007, puis on revient en 2001. Sur les premières pages, l’auteur nous transporte d’une période à une autre. Ce n’est pas évident à suivre au début, car on doit engranger beaucoup d’informations ; dates, lieux, personnages, histoires. Car si le roman a une intrigue précise et bien ficelée, elle n’est pas du tout évidente à établir au début.

Parlons des personnages. Nous n’avons pas un, mais deux personnages principaux : Kate Gordon, jeune femme meurtrie et blessée suite à la mort de sa fille et de son mari. Elle va rejoindre Biocalypse pour venger leurs disparitions ; Et Raven, un homme qui bosse sans relâche en tant que militaire et personnage très énigmatique. C’est sur ce second personnage qu’on s’interroge le plus en tant que lecteur. Il va traquer cette mystérieuse organisation qu’est Biocalypse sans savoir ce qu’elle est réellement. Kate et Raven sont très différents et jouent chacun un rôle bien précis dans cette histoire. Pour ma part, j’ai trouvé que leurs passés, leurs buts, leurs valeurs et leurs traits de caractères ont été bien travaillés, et je me suis attachée autant à l’un qu’à l’autre. Autour d’eux, de nombreuses autres personnes vont venir y graviter. Elles sont tellement nombreuses que j’ai parfois eu du mal à me souvenir qui était qui. Je me suis retrouvée plus d’une fois à revenir quelques pages en arrière pour me remettre le personnage en mémoire.

Quant au style d’écriture, la plume de l’auteur a été savamment travaillée. La lecture est fluide et, malgré un univers militaire très présent, je ne me suis heurtée à aucun moment à un jargon incompréhensible.

En conclusion, Biocalypse est un thriller comme je n’en avais encore jamais lu, qui fait durer le suspens jusqu’au bout et qui, sous une certaine complexité, vous fait réfléchir sur le devenir de notre monde. Une très belle découverte.

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Biocalypse de Jérôme Doe

  1. Je note!!!!

    Publié par stelphique | 2 mai 2014, 8:36

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :