//
vous lisez...
Critiques de livres

Un invité inattendu, de Penny Jordan

un invité inattenduTitre : Un invité inattendu

Genre : Sentimental

Auteur : Penny Jordan

Date de parution : mai 1996

Nombre de pages :  147 pages

Editions : Harlequin

L’histoire par l’éditeur :

« En allant s’installer pour les vacances dans la maison de campagne de sa cousine, Livvy comptait bien se reposer et faire le point sur sa vie. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’était qu’il lui faudrait partager les lieux avec un parfait inconnu, misogyne et arrogant de surcroît ! Elle avait pourtant beau s’efforcer d’ignorer Richard Field, il prenait une importance croissante dans ses pensées – jusqu’à devenir une véritable obsession… « 

Ma critique :

Cela faisait bien longtemps que je n’avais plus lu un bon roman d’amour des éditions Harlequin. Plus jeune, je dévorais ces livres d’une centaine de pages en une journée. Léger, facile à lire et qui vous donnent des frissons, les romans Harlequin ont toujours su faire vibrer les femmes aux quatre coins du globe. En allant à un vide-grenier, je suis tombée sur ce livre qui regroupe 3 histoires en un seul et même livre.

Une histoire d’amour typique des romans Harlequin, comme on les aime.

L’auteure raconte la rencontre d’une jeune maîtresse d’école, Livvy, douce, gentille et avenante, et d’un bel homme, Richard Field, qui lui est froid, distant et arrogant. On nous amène progressivement au cœur du sujet, s’attardant tout d’abord sur les raisons qui ont poussé notre héroïne à venir s’installer dans la maison de campagne de sa cousine. L’auteure nous fait languir et c’est aussi ce qui me plaît dans les romans Harlequin. On sait qu’il s’agit d’amour, on sait que les deux héros vont être irrésistiblement attirés l’un vers l’autre ; on attend donc avec impatience de savoir comment cela va se passer, qu’est-ce qui va les pousser dans les bras l’un de l’autre et quand ça va se produire. Outre ce fait là, j’aime aussi la description que fait l’auteure sur les gestes et les regards de Livvy et Richard. On sent cette attirance mutuelle et je suis ravie quand nos deux personnages se rapprochent enfin.

Le rapprochement de deux êtres dont au départ tout oppose.

L’intrigue est simple et durant quasiment toute l’histoire, on est dans un seul et unique lieu : la maison de campagne. Tout comme les personnages : deux personnages principaux : Livvy et Richard. Les personnages secondaires sont peu nombreux et seulement un ou deux reviennent régulièrement dans le récit et jouent un rôle plus ou moins important. Livvy, notre héroïne, est une jeune maîtresse assez séduisante et célibataire. Elle est d’une beauté naturelle et n’est pas de celles qui cherchent à se mettre en valeur ou attirer les regards. C’est tout le contraire. Un personnage auquel toutes les femmes peuvent facilement s’identifier, même si, je l’avoue, certaines de ses attitudes m’ont quelques peu énervée. J’avais parfois envie de la secouer et de lui dire « Ouvre les yeux ! ». Quant à Richard, l’auteure a travaillé son personnage en le rendant froid, peu avenant, irritant même. Un homme insensible de prime abord, que l’on va découvrir au fil des pages.

Pour conclure…

Un livre qu’on aime lire sans se prendre la tête, très bien pour se changer les idées, ou emporter dans le train ou à la plage. Mais, bien que simple et accessible, il sait néanmoins nous donner quelques palpitations.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :