//
vous lisez...
In my mailbox

In my mailbox

 

rdv in my mailbox

Voici notre rendez-vous hebdomadaire du week-end avec In My Mailbox.

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et repris en France par Lire ou Mourir. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres, ainsi que les livres achetés ou empruntés, en format papier ou ebook.

LIVRES RECUS CETTE SEMAINE

 

=>> 5 nouveaux romans.

 

Cette semaine, je me suis laissée tenter par quelques classiques. J’ai déjà lu Roméo et Juliette, mais ça fait bien longtemps. Et les Misérables, honte à moi, je ne l’ai jamais lu !!! On termine par un brin de romance et du fantastique.

 

Les Misérables

les misérablesL’histoire par l’éditeur :

« Les Misérables est un roman de Victor Hugo paru en 1862.
Ce roman, un des plus populaires de la littérature française, a donné lieu à de nombreuses adaptations au cinéma. Victor Hugo y décrit la vie de misérables dans Paris et la France provinciale du XIXe siècle et s’attache plus particulièrement aux pas du bagnard Jean Valjean qui n’est pas sans rappeler le condamné à mort du Dernier Jour d’un condamné ou Claude Gueux. C’est un roman historique, social et philosophique dans lequel on retrouve les idéaux du romantisme et ceux de Victor Hugo concernant la nature humaine. L’auteur lui-même accorde une grande importance à ce roman et écrit en mars 1862, à son éditeur Lacroix :  » Ma conviction est que ce livre sera un des principaux sommets, sinon le principal, de mon œuvre.  » « 


Hamlet

hamletL’histoire par l’éditeur :

« Pour mener à bien sa vengeance sans éveiller les soupçons, Hamlet feint la folie. Lorsque le fantôme de son père lui révèle que Claudius, souverain actuel et frère du défunt roi, est le meurtrier de celui-ci, on s’attend à une stratégie ingénieuse, d’autant que le prince semble plein de courage, d’insolence et d’esprit. Or, durant quatre actes, il ne commet qu’un seul meurtre, conséquence d’une erreur de perception. À la fin de la pièce, il venge son père, mais in extremis.Hamlet est une tragédie intérieure, presque intime, dont le rythme est motivé par les hésitations du héros qui donnent lieu à des scènes superbes de grandeur pathétique, car elles disent l’aspiration de l’homme à la liberté et au repos, malgré l’enfermement obsessionnel auquel l’existence le condamne. Tragédie du doute, voyage dans un esprit qui ne rêve que d’immatérialité mais ne parvient pas à prendre son envol, Hamlet, pièce mélancolique, nous invite à un saut existentiel. –Sana Tang-Léopold Wauters »


Roméo et Juliette

roméo et julietteL’histoire par l’éditeur :

« Vérone, au XVIe siècle. Roméo n’a d’yeux que pour Juliette qu’il a rencontrée à l’occasion d’une fête donnée par le père de celle-ci. Dès lors, plus rien n’a d’importance, ni la rivalité séculaire de leurs familles ni le mariage prochain de la jeune fille. Les deux amoureux, dévorés par la passion, se jurent fidélité et s’unissent en secret, avant d’être séparés par un destin cruel. Quatre jours ont suffi à cet amour violent et tragique pour naître, se consommer, mourir, et se perpétuer : sous la plume de Shakespeare, il est devenu un mythe. »


La rose écarlate

la rose écarlateL’histoire par l’éditeur :

« Isabella releva lentement la tête et fit face à la lumière des projecteurs, la beauté délicate de sa gorge pâle soulignée par d’artistiques volutes peintes à même sa peau diaphane. Derrière son masque, elle n’était plus la jeune femme un peu timide qui avait grandi à l’ombre de son envahissante famille, elle n’était plus que danse et sensualité. Elle était la Rose Ecarlate, la femme la plus mystérieuse de Chicago, la plus désirable d’entre toutes, et ce soir, elle allait une fois encore faire tourner la tête des spectateurs.
Sauf que ce soir, elle ne danserait que pour un seul homme. Cet homme qui la fixait depuis le fond de la salle, et dont le regard perçant la brûlait malgré la pénombre, cet homme qui ne quittait plus ses pensées depuis qu’elle l’avait aperçu au même endroit, quelques jours plus tôt, et auquel elle rêvait de dévoiler ses plus intimes secrets… »


Les dernières cendres

L’histoire par l’éditeur :

 » « C’est une illusion. Le monde est une illusion, comme un film de cinéma. C’est une réalité par dessus une autre réalité. »
Pourquoi Emilie a-t-elle fait jurer à Jad qu’à sa mort, il irait disperser ses cendres du haut de ce pont ? Etait-elle vraiment sous l’emprise de la maladie ou avait-elle un plan ? Que s’est-il passé à cet endroit, quarante ans plus tôt ?

Un nouvelle fantastique poignante et forte. « 


 

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “In my mailbox

  1. J’ai jamais lu les misérables non plus mais il est dans ma PAL 🙂

    Publié par rocksmaddie | 13 juillet 2014, 10:16

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :