//
vous lisez...
Actualités, Chroniques Livres, Critiques de livres, New Romance

Le secret du bonheur, de Carolyn Monroe


un invité inattenduTitre
: Le secret du bonheur

Genre : Romance

Auteur : Carolyn Monroe

Date de parution : 01 janvier 1995

Nombre de pages : 150 pages

Editions : Harlequin

Nombre de tomes : –

L’histoire, par l’éditeur :

« Cherchons un père, fort, génial et tendre. De préférence, quelqu’un d’aussi joli et intelligent que notre maman.

Lorsque les deux petits inconnus s’étaient présentés au journal de Steve pour lui demander de faire passer cette annonce, il avait été étonné et plutôt amusé. Manifestement, le frère et la soeur avaient longuement réfléchi au texte qu’ils voulaient voir paraître et avaient pris sur leurs économies pour offrir ce « cadeau » à leur mère. Après avoir hésité, Steve avait fini par accepter ; ces enfants lui plaisaient beaucoup et il n’avait pas le coeur à briser leur rêve. Alors, pourquoi ne pas les laisser tenter l’expérience…et prévenir ladite maman de ce qui l’attendait ? Il ignorait encore que celle-ci n’était autre que Nicky Cordaire, le grand amour de sa jeunesse. »

Ma critique :

Pour poursuivre sur la lancée, voici encore un roman Harlequin lu cet été (un autre vieux livre trouvé dan un vide-grenier). Encore un petit coup de romance et après c’est fini, car mes prochaines lectures sont davantage orientées fantastique (l’acquisition de mes derniers romans s’est faite dans ce sens) et aussi parce que lire trop longtemps le même genre littéraire, j’ai parfois l’impression de tourner en rond. Le changement a du bon.

Plus qu’une romance, une histoire de famille

Le secret du bonheur traite d’amour, certes, mais aussi d’amour familial et les liens qui se tissent entre un frère et une soeur, une mère et ses enfants, ainsi qu’un nouveau papa avec le reste de la famille. Dans cette histoire, le récit débute avec Chad et Stéphanie, deux frère et soeur, qui souhaitent trouver un nouveau papa et donc, un amoureux pour leur maman ; leur père biologique étant mort dans un accident quelques années plus tôt. C’est ainsi que les enfant vont se rendre directement dans les locaux d’un journal local afin de publier leur annonce. Ils vont faire la connaissance de Steve, directeur, qui, touché par leur requête, va jouer le jeu et leur offrir cette publication. Il ne se doute pas alors que la maman de ses deux rejetons n’est autre que Nicky, son amour de jeunesse…

Une histoire d’amour redondante

Bien que j’ai apprécié le début du récit, je n’ai pas été convaincue par l’histoire d’amour entre Nicky et Steve. Beaucoup d’hésitations de la part de l’héroïne que j’ai eu du mal à comprendre ; certains actes sont quelques fois pour ma part injustifiés, comme si les deux personnages en étaient restés au stade de leurs années étudiantes, sans grandir mentalement. J’ai parfois eu l’impression qu’il s’agissait d’un amour d’adolescents et ça ne correspondait pas du tout à l’intrigue de base.
Certes, cet amour se heurte à une nouvelle vie de famille, des enfants, un beau-père, mais pour moi il est immature et répétitif. Les états d’âme de Nicky tournent un peu trop en rond.

Pour conclure…

Bien que le début me paraissait prometteur, il n’a malheureusement pas été à la hauteur de mes espérances et j’avais hâte d’achever ma lecture. Dommage.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :