//
vous lisez...
Actualités, Chroniques Livres, Critiques de livres, Fantastique et Fantasy

Cinder, de Marissa Meyer

CinderTitre : Cinder

Genre : Dystopie/Science-fiction

Auteur : Marissa Meyer

Date de parution : 07 mars 2013

Nombre de pages : 412 pages

Editions : Pocket jeunesse

Nombre de tomes : 3

L’histoire, par l’éditeur :

« Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde. »

Ma critique :

J’ai beaucoup entendu parler de ce livre et déjà, à sa sortie, l’histoire et la couverture m’intriguaient, contrairement à bien d’autres lecteurs. La quatrième de couverture ne m’a poussée que davantage dans mon envie et c’est ainsi que j’ai découvert l’histoire de Cinder.

Le conte de Cendrillon revisité

Tout le monde connait Cendrillon, sa méchante belle-mère et ses deux belles-soeurs atroces ! L’auteur reprend dans ce roman les bases de l’histoire de Cendrillon. Il ne s’agit en aucun cas d’un copier-coller et d’évènements rajoutés en sus de l’histoire originale. Bien au contraire. On a cassé les codes du conte pour en faire une dystopie émouvante et hors des sentiers battus. Marissa Meyer va garder le contexte, à savoir la belle-famille odieuse qui exploite Cinder, ainsi que le Prince et son célèbre bal. Le reste sort tout droit de l’imagination débordante de l’auteur.

De plus, l’intrigue se déroule à New Beijings, en Chine ; ce qui n’est pas banal, vous en conviendrez. Loin des décors américains, il est bon de découvrir un autre peuple, un autre pays, car les Etats-Unis ont été dépeints en long en large et en travers dans d’inombrables romans.

Un monde où se mêlent cyborgs et humains

Notre narratrice et héroïne se prénomme donc Cinder : c’est une jeune fille moitié humaine moitié cyborg. On découvre en même temps qu’elle la découverte et l’apprentissage de son nouveau corps, ses nouvelles facultés et ses nouvelles sensations. A peine est-elle devenue ce qu’elle est, qu’elle est recueillie et adoptée par le père d’une famille de deux enfants ; deux jeunes soeurs. J’ai rapidement été attendrie par le sort de Cinder et je me suis vite attachée à elle. En plus de devoir elle-même s’accepter, elle doit aussi faire face au rejet et à la méchanceté de sa nouvelle mère et de ses deux filles. C’est elle qui devra subvenir aux besoins de la famille en exerçant le métier de mécanicienne dont elle a un don hors pair. Exploitée, humiliée, elle peut néanmoins se rattacher à une des deux soeurs, Peony, la plus jeune, qui sait se montrer tendre envers elle, mais aussi a Iko et bien sûr, au Prince.

Un univers et des personnages addictifs

Cinder est pleine de vie et d’espoir, mais l’auteur a aussi travaillé de nombreux autres personnages qui nous font tantôt sourire et nous émouvoir, tantôt nous crisper et nous faire hurler. Les traits de chacun sont bien choisis et chaque personnage a un style et un caractère propre, mais au final, ils se complètent tous parfaitement bien et sont intégrés tout naturellement à l’intrigue du récit. L’univers a également bien été peaufiné et c’est ce mélange qui fait que, à la fin de chaque chapitre, on s’empresse de dévorer le prochain.

Pour conclure…

Une histoire brillamment racontée, un conte parfaitement bien revisité, de l’émotion, du suspens, des personnages attachants…que demander de plus ! Un roman que je vous conseille vivement. Vous allez être conquis.

Publicités

Discussion

5 réflexions sur “Cinder, de Marissa Meyer

  1. Je le note!

    Publié par Marie et Anne | 27 septembre 2014, 6:56
  2. J’avais vraiment beaucoup aimé et la suite ne m’a pour l’instant pas déçue! 🙂

    Publié par latetedansleslivres | 25 septembre 2014, 2:54
  3. Un avis et une présentation qui me donnent très envie de lire ce livre… 😀 … 😉

    Publié par Lolali | 25 septembre 2014, 7:36

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Once upon a time, d’Odette Beane | Le Monde Editorial - 27 janvier 2015

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :