//
vous lisez...
Actualités, Chroniques Livres, Critiques de livres, New Romance

Les Hauts de Hurle-vent, d’Emily Brontë

Les Hauts de Hurle-ventTitre : Les Hauts de Hurle-vent

Genre : Romance

Auteur : Emily Brontë

Date de parution : 1974 (première édition en 1847)

Nombre de pages : 413 pages

Editions : Le livre de poche

Nombre de tomes : –


L’histoire, par l’éditeur :

« Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses sœurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée. »

Ma critique :

Un grand classique ! J’ai entendu parler de ce livre il y a de cela des années. Je ne m’en étais pas plus intéressée que cela. Mais les critiques positives que je lisais se multipliant, je m’y suis penchée et j’ai finalement acheté le livre. C’est le début d’une grande histoire de famille de la fin du 18ème siècle, début 19ème.

Retour au 19ème siècle

Le livre a été écrit en 1847 et déjà, à l’époque, le roman a connu un certain succès. Toutefois, il a choqué bon nombre de lecteurs de l’époque de par la noirceur et la violence du texte. Ayant lu mon premier roman de Jane Austen récemment, j’ai retrouvé plusieurs similitudes notamment l’époque, les mœurs et façons de vivre. L’intrigue des Hauts de Hurle-vent traite de romance. L’auteur nous entraîne au cœur d’une famille et nous la suivons sur plusieurs générations. On débute le récit à travers les yeux de M. Lockwood qui vient de louer le domaine de la Grange. Le propriétaire est M. Heathcliff qui habite le domaine voisin : Hurle-vent. Pourquoi ce nom ? Car le domaine est situé sur les hauteurs et est balayé par des vents froids et violents.

M. Lockwood a une gouvernante, Mme Dean, qui était autrefois gouvernante aux Hauts de Hurle-vent. Après les premières marques posées, ce sera à travers les yeux de Mme Dean que le lecteur découvrira l’histoire terrible des voisins de M. Lockwood. L’auteur s’amuse à changer de point de vue au fil des pages, même si la majeure partie s’est faite via Mme Dean. Bien que les changements soient fréquents, on n’a aucun mal à s’y retrouver.

Une histoire d’amour destructrice

L’auteur a imaginé une histoire qui se déroule sur plusieurs dizaines d’années, faisant apparaître de nouveaux personnages au fil des chapitres et en faisant mourir d’autres. Tout débute aux Hauts de Hurle-vent avec la famille Earnshaw. Une famille heureuse et riche, avec deux enfants, Catherine et Hindley. Mais la venue d’un jeune garçon sans famille que ramènera un jour M. Earnshaw d’un de ses voyages en ville va tout bouleverser. Ce petit garçon n’est autre qu’Heathcliff, un des personnages principaux du roman. Le garçon va s’avérer être turbulent et insolent, et les choses ne vont qu’empirer après la mort de M. Earnshaw.

Cela aurait pu être tout autre ; en effet, Heathcliff et Catherine s’éprennent l’un de l’autre. Ils ont tous deux un tempérament fort et parfois exécrable. Leur amour va perdurer avec les années sans qu’ils ne se l’avouent jamais. Hindley, le frère de Catherine, méprise le jeune bohémien depuis sa venue dans la famille et va lui faire subir les pires tourments lorsqu’il devient le maître des hauts de hurle-vent à la mort de son père.

Pour compliquer les choses, Catherine va épouser un riche jeune homme, Edgar Linton, espérant éloigner Heathcliff de son frère et ainsi lui apporter une existence meilleure. Sauf que ce dernier ne le voit pas du même œil et s’enfuit.

L’auteur nous embarque dans une histoire d’amour tragique pleine de passion autant que de folie. Un amour passionnel jamais avoué (enfin si, au dernier souffle de Catherine) qui finira par les détruire psychologiquement et physiquement…mais à des moments très différents de l’histoire.

Des personnages aux antipodes les uns des autres

J’ai parfois été refroidie par la cruauté et la violence des personnages, notamment des principaux, Catherine et Heathcliff. Toutefois, l’auteur arrive à nous émouvoir à travers une description de leurs tourments vraiment réaliste. Leurs vies deviennent riches, mais si fragiles psychologiquement. Un amour destructeur qui a attisé la vengeance de Heathcliff. Les deux personnages s’aiment autant qu’ils se détestent. Ça en est parfois déstabilisant. Ce sont cette vengeance, ainsi que cette folie qui vont suivre le lecteur jusqu’aux dernières pages du roman.

Heureusement que l’auteur a su aussi mettre en avant d’autres personnages radicalement opposés à ces deux êtres, car le récit devient vite oppressant. Ce sont des personnages tels que Mme Dean ou Cathy (la fille de Catherine) qui vont ouvrir les vannes et nous permettre de respirer et de faire rentrer de la bonté et de la bonne humeur dans ce livre.

Pour conclure…

Un roman poignant et émouvant qui ne laisse pas de répit au lecteur, mais dont les mots sont si bien choisis et appréciables. L’auteur joue à merveille avec les tournures de phrase et les descriptions des landes nous font penser à de la poésie.

 note de 8

Publicités

Discussion

8 réflexions sur “Les Hauts de Hurle-vent, d’Emily Brontë

  1. Je me suis lancée sur le livre de sa soeur (Jane Eyre) récemment, je vais peut-être me mettre à celui-ci! 😉
    A bientôt!

    Publié par Gloewen Smith | 18 novembre 2014, 11:50
  2. Ce livre est dans ma pàl. J’ai prévu de le sortir cet hiver.

    Publié par Marie et Anne | 1 novembre 2014, 10:14
  3. C’est un livre dont j’ai beaucoup entendu parlé et qui me donne bien envie! 🙂
    http://allthestuffineed.wordpress.com/

    Publié par allthestuffineed | 31 octobre 2014, 6:36
  4. J’ai adoré ce livre aussi!

    Publié par enviedlyre | 30 octobre 2014, 8:40
  5. Tu m’as donné envie de le relire! Je l’ai lu il y a tellement longtemps que je m’en souviens à peine!

    Publié par latetedansleslivres | 30 octobre 2014, 8:14

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :