//
vous lisez...
Actualités, Chroniques Livres, Critiques de livres, Fantastique et Fantasy

La Sélection, T1, de Kiera Cass

la sélection, T1Titre : La Sélection, T1

Genre : Science-fiction

Auteur : Kiera Cass

Date de parution : 12 avril 2012

Nombre de pages : 343 pages

Editions : Robert Laffont

Nombre de tomes : 3


L’histoire, par l’éditeur :

« Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés… »

Ma critique :

Cette saga m’a intriguée dès que j’en ai pris connaissance. Les chroniques sur les blogs étaient élogieuses et la quatrième de couverture m’a immédiatement tentée. De plus, je trouve que la couverture est magnifique et reflète bien le thème du roman.

Une dystopie comme on les aime

La Sélection nous plonge dans un monde qui pourrait être le notre dans plusieurs dizaines voir centaines d’années. Deux autres guerres mondiales se sont succédées en plus des deux guerres que nous connaissons. Ces guerres ont bouleversé le monde diplomatique et les pays tels que nous les connaissons : après plusieurs attaques ayant ébranlées les Etats-Unis, le pays s’est allié aux autres pays du continent pour devenir Illéa, un grand royaume où la monarchie a fait son retour. De nouvelles règles, de nouvelles mœurs et une société divisée en castes ; huit castes. Les castes Quatre, Cinq, Six, Sept et Huit sont les plus défavorisées du royaume. Dans chacune des huit castes, des lois s’appliquent ; certaines professions ne sont accessibles qu’à une certaine catégorie et vice versa.

La Sélection, ou le choix de la future reine

Depuis qu’Illéa a été créé, chaque prince choisit sa future épouse via un processus stricte et bien établi. Trente-cinq candidates sont tirées au sort parmi les jeunes filles à marier du royaume qui se seront inscrites à la Sélection. Un moyen d’unir et consolider les liens entre la famille royale et le peuple d’Illéa. Mais aussi une chance unique et formidable pour les sélectionnées, puisque non seulement la jeune femme choisie par le prince deviendra son épouse et sera la future reine d’Illéa, mais aussi parce que chacune des candidates recevra une compensation financière dont bénéficiera toute sa famille. Une aubaine pour grand nombre des participantes.

C’est dans ce contexte que nous allons connaître America, l’héroïne et narratrice du roman. Issue d’une famille nombreuse, elle est aussi une Cinq et la vie pour elle et sa famille est loin d’être rose.

Un univers addictif et divertissant

J’ai été surprise de me rendre compte à quel point je me suis vite immergée dans ce futur monde. J’y ai rapidement pris mes repères malgré une description de l’environnement assez pauvre (hormis le palais). L’auteur a habilement mélangé anecdotes et émotions, ce qui fait que le lecteur se sent aspiré et transporté dans cet univers qui pourrait être le sien.

L’auteur sait attiser notre curiosité, mais sait aussi jouer avec nos émotions. La tristesse, la joie, le doute, ainsi que le rire. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai souris ou même rit à certains passages. Des phrases bien tournées et des attitudes qui nous surprennent…un régal.

Des personnages touchants

Le choix des personnages est intéressant, bien qu’il y ait quelques caricatures, mais je n’ai pas trouvé cela gênant. Au contraire. Parmi les candidates, nous passons de la peste de service à la meilleure copine, de la langue de vipère à la confidente. J’ai eu peur que l’auteur nous entraine dans un détail de chacune des trente-cinq candidates, mais il n’en est rien. Les personnages secondaires ont été limités (ouf) et on nous montre que le nécessaire.

S’identifier à un personnage est primordial que ce soit lors de la lecture d’un roman ou lorsqu’on regarde un film. Je pense que cette saga nous laisse un large éventail de possibilité sur ce point ; je me suis identifiée à America, mais pas seulement elle. Un détail très intéressant en tant que lecteur.

L’auteur va nous entrainer dans une aventure dystopique, mais aussi une histoire d’amour. Ou peut-être devrais-je dire DES histoires d’amours. Le lecteur reste intrigué du début à la fin, on ne sait sur quel bien danser. C’est frustrant, mais du bon côté, car on veut savoir la suite et tout de suite.

Pour conclure…

Un premier tome que j’ai adoré. Un mélange des styles, des genres ; un univers bien travaillé, bien pensé et très bien amené au lecteur. J’ai hâte de découvrir la suite des aventures d’America. Je suis certaine que les deux autres tomes vont apporter leurs lots de surprises et de rebondissements.

note de 8

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “La Sélection, T1, de Kiera Cass

  1. Nous l’avions trouvé moyen. Peut être un peu trop jeunesse. Le deuxième rattrape le premier.

    Publié par Marie et Anne | 9 novembre 2014, 8:22

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :