//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres, Fantastique et Fantasy

Salmacis, T1 : l’élue, d’Emmanuelle de Jésus

salmacis T1Titre : Salmacis, T1 : l’élue

Genre : Fantastique

Auteur : Emmanuelle de Jesus

Date de parution : 02 mai 2014

Nombre de pages : 396 pages

Editions : Black Moon

Nombre de tomes : 2…pour le moment.


L’histoire, par l’éditeur :

« « J’ai levé les yeux : à trois mètres au-dessus de moi, Andrea me fixait, m’encourageant à le rejoindre. Nos regards se sont noués. Il avait des yeux incroyables, à l’iris violet, frangés de longs cils très noirs, que l’on aurait dits maquillés, une bouche en arc, sensuelle. Il a esquissé un sourire…
Ma dernière vision avant de perdre l’équilibre. »

Toute sa vie, Faustine Sullivan, seize ans, s’est contentée d’une place à l’ombre de son frère jumeau. Mais c’est à la mort de ses parents, dans un pensionnat perdu dans la montagne, qu’elle trouve l’envie d’exister.

Quelle est cette force irrésistible qui l’attire vers le mystérieux Andrea ? Et comment imaginer qu’en cédant à ses sentiments, Faustine risque de se brûler les ailes ? »

 

Ma critique :

J’ai suivi (un peu de loin, je l’avoue) le concours d’écriture Tremplin Black Moon de cette année. Quand l’annonce de la gagnante s’est faite savoir, j’ai été curieuse de découvrir de qui il s’agissait et surtout, quelle histoire avait réussi à conquérir le jury et les internautes. Quand j’ai découvert le synopsis de Salmacis, j’ai immédiatement été conquise ; c’est exactement le style que j’affectionne. Quand au titre, il m’a laissée perplexe : Salmacis…inconnu au bataillon. Mais je trouve que ça sonne joliment.

Une histoire à l’américaine

Le cœur du récit se déroule en France, pourtant, l’auteur s’est amusé à apporter de nombreux éléments « américains ». Pas que je m’en plaigne, bien au contraire, j’adore ça.

Deux jumeaux, Faustine Sullivan (notre héroïne) et Sasha, font leurs rentrées dans un nouveau lycée perdu en pleine montagne : Mont Angèle. Une école chic où les élèves sont triés sur le volet. Mont Angèle est composé d’un immense campus et d’un gymnase sorti tout droit d’une école…américaine : magnifique et grandiose. Parmi les cours, les élèves ont un large choix : les cours « traditionnels » obligatoires et ceux en option. De plus, chaque année se déroule un challenge inter-école (ça m’a rappelé une certaine école Poudlard). C’est dans ce contexte, que Faustine va faire la rencontre d’un mystérieux jeune homme, Andréa.

Le sport n’a jamais été son fort, pourtant, elle décide de faire une séance d’essai dans le cours de Gilles, le professeur d’escalade. Là, c’est le déclic. Elle se sent bien, elle se sent libre et surtout, elle se sent TRES attirée par le prof assistant (mais aussi élève à l’école), Andréa. Au début, la façon de raconter l’histoire et de dérouler les évènements m’ont rappelée Twilight. Peut-être simplement parce que je suis une fan inconditionnelle ! En tout cas, cela m’a plu.

Emotion, quand tu nous tiens…

Faustine est la sœur jumelle de Sasha ; des jumeaux qui se soutiennent, se connaissent par cœur, s’entraident et s’aiment. Pourtant, Faustine a toujours vécu dans l’ombre de son frère : plus beau, plus intelligent, plus malin, plus charismatique. Elle ne lui en veut pas, au contraire. Elle se sent bien comme ça. Et puis, son frère compte plus que tout à ses yeux. J’ai trouvé que cette relation fusionnelle entre les jumeaux a été bien maîtrisée. On la ressent à travers les mots de l’auteur. On sent la puissance de leurs liens, mais aussi cette tristesse indéfinissable quand un des deux s’éloigne pour commencer à prendre son envol…et vivre autre chose.

Mais Faustine va aussi se sentir libre en entrant à Mont Angèle et ressentir d’autres émotions ; une, plus que toutes les autres, va la submerger : l’amour. Elle est frappée par ce qui la saisit au cœur la première fois qu’elle voit Andréa. L’auteur fait avancer son héroïne progressivement dans le cœur du sujet. Ce qui est bien, c’est qu’on prend notre temps pour s’immerger dans la vie du lycée, les nouvelles amitiés…et les autres (oui, parce qu’il fallait bien une peste dans le lot).

Andréa, qui es-tu ?

Oui, car c’est bien LA question que l’on se pose durant les 3/4 de la lecture. On sait qu’il y a quelque chose ; l’auteur nous sème des indices ici et là. Encore faut-il arriver à faire le lien. Je n’y suis pas arrivée ; il a fallu qu’on me dise tout ! Mais c’est juste génial, original et bien pensé. On arrive en territoire inconnu et on a tout à y découvrir. C’est magique. Ce qui m’a tout de même chagriné, c’est que cette partie soit si petite. Je pense que si l’auteur avait souhaité rajouter quelques pages, ça n’aurait pas été de trop.

Faustine se rapproche inévitablement d’Andréa. On sent cette chaleur et ce courant électrique passer entre eux. Il m’a peut-être manqué plus d’échanges entre elle et Andréa. Si je dois réunir les dialogues entre eux, je dirais qu’ils tiendraient sur trois pages ; c’est trop peu. J’ai trouvé cette relation superbe, mais elle aurait pu être exceptionnelle.

Pour conclure…

Un premier tome superbe qui nous promet une suite pleine de suspens et d’émotion. Un premier roman réussi. Je l’ai adoré. Malgré cela, ce n’est pas un coup de cœur, car il manque quelques petites choses qui auraient pu rendre ce roman vraiment magique. A suivre, car, bien entendu, je veux lire le tome 2 !

 note de 8

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Salmacis, T1 : l’élue, d’Emmanuelle de Jésus

  1. J’ai adoré ce premier tome 🙂 Le tome 2 m’attends sagement dans ma PAL 🙂

    Publié par Parole de Lea | 29 décembre 2014, 1:25
  2. Je pense que je vais tester cette saga, beaucoup d’avis divergent, certains aiment d’autres non, je veux me faire mon propre avis.

    Publié par topobiblioteca | 22 décembre 2014, 11:29

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :