//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres, New Romance

Beautiful Bastard, de Christina Lauren

beautiful bastardTitre : Beautiful Bastard

Genre : Erotique

Auteur : Christina Lauren

Date de parution : 01 mai 2013

Nombre de pages : 400 pages

Editions : Hugo Roman

Nombre de tomes : 6


L’histoire, par l’éditeur :

« Brillante et déterminée, Chloé n’a qu’un problème dans la vie : son boss, Bennett, revenu prendre les rennes de l’entreprise familiale de Chicago après un séjour en France. Trentenaire séduisant, arrogant et égocentrique, il est odieux mais… magnétique. Bennett, lui, découvre en sa collaboratrice une jeune femme aussi ravissante qu’exaspérante, et qui n’entend rien sacrifier à sa carrière. Entre eux, c’est l’affrontement immédiat, mais aussi le désir obsédant, dévastateur. Ensemble, ils vont enfreindre une à une toutes les règles qu’ils s’étaient imposées. À une seule fin : se posséder… »

 

Ma critique :

On en parle encore et encore de cette saga Beautiful !! Qui est passé à côté ? J’ai ENFIN lu le premier tome…bon, il m’en reste encore 5, mais bon, l’important c’est de commencer. Les avis sur ces désormais célèbres livres érotiques se sont multipliés ou devrais-je dire, nous ont envahi. Ca m’a donné l’eau à la bouche…

Un récit très…chaud

Personne ne pourra se tromper, la saga Beautiful est extrêmement chaude. Voici une histoire érotique qui a su tirer profit de l’aventure Cinquante nuances et qui a su s’imposer, vite et bien. Car désormais, avec les dizaines et dizaines de romans qui sortent chaque mois en surfant sur la vague Grey, bien peu tirent leur épingle du jeu et arrive à happer le lecteur. Vu l’engouement qu’il y a eu (et qu’il y a toujours) sur les romans de Christina Lauren, il fallait bien que je me lance un jour ou l’autre dans leur lecture. J’avoue que le premier chapitre m’a laissée très perplexe ; des scènes torrides, du sexe quelque peu brutal et, limite harcèlement au travail. Pour faire simple, je n’ai pas aimé les premières pages. Mais une chose était sûre, notre héro porte bien son surnom de Beautiful Bastard. Je l’ai immédiatement détesté.

Me laissant guider par ma lecture, ce qui n’était au départ qu’un apriori s’est transformé en curiosité. J’ai commencé à apprécier les parties de jambes en l’air de nos deux héros, car j’avais davantage de détails et de matière à me mettre sous la dent. Mais je dois avouer, que les personnages y sont aussi pour beaucoup…

Accro aux personnages

Chloé est une belle jeune femme qui termine sa dernière année d’étude et qui est, depuis plusieurs années, stagiaire chez Ryan Media Group, une multinationale. Elle s’entend très bien avec M. Ryan père et l’un de ses fils. En revanche, lorsque Bennett, le second fils de M. Ryan, prend la direction du groupe, c’est un véritable orage qui éclate entre eux deux. Ce qui est formidable avec Chloé, c’est qu’elle a un tempérament de feu. Une jeune femme ambitieuse qui ne se laisse pas démonter par son patron et qui sait lui tenir tête. Elle travaille dur pour Ryan Media Group depuis qu’elle y a mis les pieds et elle sait qu’elle est intelligente et douée. Elle se dévoue corps et âme à son boulot ; une grande qualité. J’ai adoré son caractère explosif ; elle a du cran. Un personnage qui nous secoue, mais qui sait aussi nous émouvoir. Car sous ses allures de femme sûre d’elle et battante, se cache aussi une Chloé qui se questionne et se remet en cause. Une héroïne attachante.

Et puis bien sûr, en face de Chloé se trouve Bennett ; le beau mec sûr de lui, arrogant et froid. Un homme qu’on a envie de gifler et de secouer. Juste merveilleux…merveilleux dont l’auteur manie les mots pour remuer les émotions des lecteurs. En tant que PDG, il donne des ordres, il aboie (oui, c’est bien le mot) et il contre-attaque face à l’attitude de Chloé. Un jeu du chat et de la souris que j’ai beaucoup apprécié.

Une écriture originale

On a peu l’habitude de lire des romans comme ça ; du moins, moi j’en ai lu que rarement. Christina Lauren a choisi de changer de narrateur à chaque chapitre. Le récit se fait une fois à travers les yeux de Chloé, la fois suivante, c’est à travers ceux de Bennett. Déconcertant et amusant. Il est intéressant d’être dans les pensées des deux personnages et de connaître leurs interprétations sur chacune des situations. L’auteur a su se mettre dans la peau de chacun de ses personnages avec une grande maîtrise et une belle habileté. Car, croyez-moi, il est difficile de se mettre dans la peau d’une personnage tel que Bennett ! Ce qui est dommage, c’est le manque de surprise, étant donné que l’on connait les pensées de chacun. Mais j’avoue que Christina Lauren a été très agile.

Je mettrais tout de même un bémol : le langage. Parfois trop cru. D’accord, ça fait parti du personnage « bastard », mais bon, les premières pages ont été un peu compliquées à digérer. Je ne dis pas qu’il y en a à tout bout de champ, mais cela m’a tout de même gênée, même après avoir cerné notre beau Beautiful Bastard.

Pour conclure…

Une lecture divertissante et remuante. La saga m’intrigue et me laisse perplexe à la fois. Je ne peux pas dire que ce premier tome a été du tonnerre, même si je l’ai apprécié. Un bon premier tome qui m’a fait sourire, m’a énervée, m’a agitée, sans me laisser pantoise.

 note 7

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Beautiful Bastard, de Christina Lauren

  1. C’est pas une saga qui m’attire… elle ne me donne pas envie.

    Publié par enviedlyre | 13 décembre 2014, 9:29
  2. Alors, je les ai tous lu… Okey, c’est sympa… mais ça s’arrête là.
    J’espère que tu aimeras plus que moi cette saga 😉

    Publié par eloalice | 11 décembre 2014, 11:36

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :