//
vous lisez...
Adaptations cinématographiques

Critique film : Cinquante nuances de Grey

Cinquante nuances de Grey : le film le plus attendu de l’année 2015.

 

Cela fait déjà 2 semaines que je suis allée le voir…un peu en retard pour ma chronique, je sais. Alors ne perdons pas de temps !

 

J’avais beaucoup d’appréhension sur cette première adaptation de la saga érotique de EL James. Je suis de celles qui font partie des grandes fans des romans ; je les ai adorés et dévorés. L’histoire est tellement puissante et intense que j’avais du mal à me la représenter version cinéma. La bande-annonce est intéressante, elle révèle juste ce qu’il faut de l’histoire ; cette première approche m’a plu. Ensuite sont venues les musiques du film. Et là je suis tombée sous le charme de Earned it. Cette musique est vibrante et pleine de sensualité ; elle colle parfaitement à Cinquante nuances de Grey. Je ne me lasse pas de l’entendre.

affiche cinquante nuances de Grey

Une adaptation fidèle

Le film, dans son ensemble, reprend assez fidèlement les scènes phares du premier livre. Pour ceux qui l’ont lu, vous avez certainement des parties de l’histoire qui vous ont marqué et qui sont importantes pour l’intrigue. Le début du film m’a conquise, car ces scènes étaient présentes. Je fais notamment allusion à la rencontre entre Anastasia et Christian via l’interview, une scène qui a été réadaptée pour la version cinématographique, mais qui n’a rien perdu de son charme. Je fais également allusion à leur rencontre dans le magasin et à la désormais célèbre scène dans l’ascenseur. J’étais contente de retrouver ces scènes cruciales dans le film et superbement adaptées.

Jeux d’acteurs : pas totalement convaincue

Si vous avez déjà vu le film, il est impossible que vous soyez passé à côté du jeu d’acteur de la comédienne Dakota Johnson, l’actrice qui interprète Anastasia Steele. Ne connaissant pas ces acteurs, je ne savais pas à quoi m’attendre que ce soit pour Dakota Johnson ou Jamie Doman. L’actrice m’a tout simplement bluffée. Je crois même l’avoir préférée au personnage que je m’étais imaginée en lisant la saga érotique. Pleine de vie, rafraîchissante, insouciante, elle m’a fait sourire et même rire plusieurs fois pendant la séance. Elle sait nous faire passer du rire aux larmes en un claquement de doigt. Elle est extraordinaire.

Concernant l’acteur, il a réussi à transmettre cette attitude froide et cette distance qui nous perturbe durant notre lecture, mais en même temps que l’on aime tant. Il a également superbement joué avec son regard, LE détail dont il ne fallait pas passer outre. En revanche, j’ai été déçue par plusieurs autres points. J’ai échangé avec plusieurs personnes et toutes ne sont pas d’accord avec moi, ce n’est que mon ressentiment par rapport à l’image que je m’étais faite de Christian Grey. Dans le film, j’ai trouvé que Christian manquait de puissance et d’autorité. C’est tellement présent dans le roman que ces aspects de son caractère m’ont fait défaut dans le film. Je l’ai trouvé trop gentil. J’aurais souhaité davantage de charisme, même s’il en a tout de même pas mal. De plus, j’ai été refroidie par la fin…il est trop détaché. On ressent peu  cette passion qui les lie, alors que j’ai été bouleversée en lisant la fin du premier tome.

Le sexe est bien présent

Cinquante nuances de Grey est chaud, vraiment très chaud. Alors on se demande tous comment on adapte un tel livre au cinéma…pour un public autorisé dès 12 ans. Et là je dis non ! 12 ans, non mais sérieux !! Vous laisserez vos adolescents de 12 ou 13 ans aller voir ce film ! Non, mais vous délirez ! Il n’y a qu’à voir les autres pays ; la plupart d’entre eux ont interdit le film aux moins de 17 ans.

Les scènes de sexe…elles y sont. Certes, ce n’est pas aussi cru que dans le roman, mais elles sont là et elles sont nombreuses. Et elles ont été magnifiquement tournées. Pour moi, c’est un vrai travail d’artiste ; on ressent ce désir puissant, cette sensualité et ce besoin de possession. C’est intense et vibrant. Je n’ai trouvé aucun défaut de côté-là. Pour ce qui est du côté sadomasochisme, j’ai par contre était bien secoué. Peut-être était-ce à cause du son, mais le film est bien plus puissant de côté-là, car on voit plus qu’on ne ressent. Lors de la lecture, on sait ce que Christian lui fait et elle nous décrit sa peur, mais aussi son désir. On n’est moins enclin à se préoccuper de la fessée ou du martinent en lui-même. On est concentré sur ce que ressent Anastasia. Dans le film, c’est différent. On voit et on entend. C’est plus choquant vu de l’extérieur.

Pour conclure…

Un premier film bien adapté ; j’en ressors conquise et avec le sourire. Je suis surprise, car la saga est tellement intense que j’étais presque certaine d’être déçue par la version cinéma. Et c’est tout l’inverse, même si certaines choses m’ont moins convaincue. Je le recommande (aux adultes, bien entendu).

Publicités

Discussion

4 réflexions sur “Critique film : Cinquante nuances de Grey

  1. je n’ai pas encore vu le film (j’attends une sortie dvd) mais j’ai trouvé le livre trop… trop quoi donc je pense que j’apprécierai d’avantage le film qui sera forcément plus soft.

    Publié par ladythat | 18 mars 2015, 9:00
  2. Je le verrai surement, les critiques que j’ai lues, évoquent, comme toi, le manque d’autorité de Christian. Dommage et surtout je ne suis pas d’accord avec l’âge…

    Publié par topobiblioteca | 17 mars 2015, 3:31
  3. C’est vrai que Christian manque d’autorité, comme tu le dis si justement. Et oui, je suis d’accord avec toi : c’est plus choquant vu de l’extérieur ^^ moi aussi j’ai dans l’ensemble apprécié ce film 🙂

    Publié par Carnet Parisien | 17 mars 2015, 1:50

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :