//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres, Fantastique et Fantasy

Insaisissable, T1 : ne me touche pas, de Tahereh Mafi

Insaisissable T1 ne me touche pasTitre : Insaisissable, T1 : ne me touche pas

Genre : Dystopie / Romance

Auteur : Tahereh Mafi

Date de parution : 04 octobre 2012

Nombre de pages : 384 pages

Editions : Michel Lafon

Nombre de tomes : 3


L’histoire, par l’éditeur :

 

« « Ne me touche pas », je lui murmure. Je mens mais ne lui dis pas. J’aimerais qu’il me touche mais ne lui dirai jamais. Des choses arrivent quand on me touche. Des choses étranges. De mauvaises choses. Des choses mortelles. Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse à cause d’un accident. Un crime. 264 jours sans parler, ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance. Pourquoi est-il enfermé avec elle ? Pourquoi lui pose-t-il tant de questions ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ? Le monde de Juliette est régi par un organisme tout-puissant, le Rétablissement. Il contrôle l’accès à la nourriture, à l’eau et n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Avide de pouvoir absolu, le fils du leader, Warner, contrôle sa propre armée et son propre territoire. Mais ce qu’il désire par-dessus tout, c’est Juliette. Avant d’en faire sa captive, il l’a observée en cachette pendant des années. La malédiction de Juliette est pour lui une force, une arme inestimable. Mais cette dernière n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois la force de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours… »

 

Ma critique :

 

Voilà longtemps que cette saga m’attirait et qu’elle était dans ma wish-list ; les critiques sont largement unanimes sur Insaisissable. C’est donc avec empressement que j’ai débuté ma lecture de ce premier tome.

Une dystopie pleine de bon sens

L’histoire se déroule dans un futur plus ou moins proche ; le monde a été dévasté suite à de nombreux bouleversements climatiques, à l’Homme qui n’a pas su prendre soin de ce qu’on lui avait donné de plus cher : la Nature. Le taux de mortalité a explosé, la nature s’est éclipsée, les animaux sont morts les uns après les autres. S’en est donc suivi la famine, la désolation. Le monde que nous dépeint l’auteur est triste, morose, sans réelle perspective d’amélioration.

Au-delà d’une simple dystopie, Tahereh Mafi bouscule le monde à son niveau et fait se questionner le lecteur sur l’avenir du monde ; Notre monde. Elle nous dévoile une des possibilité qui pourrait conduire notre société à ce stade si nous poursuivons la mauvaise route. Il est de plus en plus fréquent de lire des dystopies qui remettent en question le fonctionnement de notre société et/ou qui pointent du doigt les mauvaises prises de décisions et le mur vers lequel nos pays pourraient se diriger. On a pu le découvrir notamment grâce à Hunger Games et Divergente.

Une héroïne aux pouvoirs surnaturels

On pourrait croire que cette saga fait écho à X-men et toutes les autres histoires dans ce genre-là. Je pense que ce n’est pas le cas, du moins dans ce premier tome. Certes, il est question d’un monde futuriste et d’humains capables de développer des dons extraordinaires, sauf que dans Insaisissable, le ton donné par l’auteur est celui de la tragédie, la fatalité et l’horreur. Il n’est pas question de super-héros dans ce premier volume.

Nous faisons la connaissance de Juliette ; une jeune femme rejetée et oubliée pour ce qu’elle est. Une jeune femme devenue solitaire par la force des choses. Juliette est considérée comme un rejet de la société, du moins de ce qu’il en reste. On la méprise et on en a peur. Juliette a la capacité de tuer quiconque touchera sa peau. Je me suis vite attachée à ce personnage fascinant autant que triste, un personnage qui rêve, mais qui se dégrade. Elle est déstabilisante pour elle-même, pour les gens qui la croisent, ainsi que pour le lecteur. Dans ce futur triste et désespérant, une intrigue amoureuse va voir le jour grâce au personnage d’Adam. La complémentarité entre ces deux êtres est totale ; je regrette toutefois de ne pas retrouver autant de puissance dans cette relation que l’auteur ne l’a fait dans les sentiments de Juliette envers sa propre condition.

Juliette n’est pas une narratrice comme les autres. Au début du livre, elle nous dépeint sa vision du monde à travers ses souvenirs, peut-être parfois son imagination. Car Juliette est enfermée dans une cellule froide et lisse depuis 264 jours pour un crime dont elle ne se serait jamais imaginée possible. Elle est capable d’analyser ce qui l’entoure sans comprendre pourquoi elle est là et ce qu’on va faire d’elle. Elle se contente de survivre en se renfermant dans ses pensées. Parfois, on la croirait folle sans savoir si elle l’est ou pas. L’auteur manie la plume à la perfection…

Une écriture toute en finesse

Mais quelle écriture ! Quels mots ! Quelles phrases ! Chaque mot a été choisi et écrit avec soin. Parfois j’ai eu l’impression que des poèmes se mêlaient au texte. Les métaphores sont nombreuses, mais chantantes. Elles font partie de la personnalité de Juliette, notre héroïne. Les répétitions, les comparaisons, les images…tout a été pensé avec minutie. J’ai trouvé cette écriture sublime et parfaitement en adéquation avec notre personnage, son état d’esprit et ses capacités.

Pour conclure…

Un premier tome très réussi où on savoure la justesse des mots et les expressions imagées. L’auteur a su donner de l’importance à plusieurs éléments de son histoire sans que cela perturbe la lecture : le personnage de Juliette et ses donc hors du commun, un monde post-apocalyptique peu réjouissant et une intrigue amoureuse des plus réussie. 

note de 8

 Autres livres du même auteur :

Insaisissable T2  ne m'échappe pas insaisissable T3 ne m'abandonne pas

Livres qui pourraient vous intéresser :

la sélection, T1 La femme sans peur, volume 1 Cinder ici et maintenant The book of Ivy

Publicités

Discussion

8 réflexions sur “Insaisissable, T1 : ne me touche pas, de Tahereh Mafi

  1. Je viens tout juste de le finir, et je ne rejoins malheureusement pas ton avis… l’écriture est loin de m’avoir convaincue, je n’ai pas franchement aimé Juliette et sa manie de se plaindre, et surtout, l’histoire à la X-men… trop pour moi !

    Publié par Carnet Parisien | 27 avril 2015, 8:20
  2. Olala, je dois vraiment me procurer ce bouquin, depuis le temps que je veux le lire!

    Publié par Little Malfoy | 27 avril 2015, 12:55
  3. J’en garde un très bon souvenir! J’espère que la suite te plaira 🙂

    Publié par latetedansleslivres | 26 avril 2015, 9:18
  4. J’ai adoré cette saga ! Et oui l’auteure à une plume très poétique ! Surtout dans le tome 1 !
    J’espère que la suite te plaira autant ! Voire plus 🙂

    Publié par Parole de Lea | 25 avril 2015, 5:04

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :