//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres, Fantastique et Fantasy

Phobos, T1 de Victor Dixen

Phobos T1 les éphémèresTitre : Phobos, T1

Genre : Dystopie

Auteur : Victor Dixen

Date de parution : 11 juin 2015

Nombre de pages : 448 pages

Editions : Robert Laffont

Nombre de tomes : 2


L’histoire, par l’éditeur :

 

« Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.
Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve tourne au cauchemar, il est trop tard pour le regretter. »

 

Ma critique :

J’étais déjà sous le charme du synopsis ; voyage sur Mars, rencontres furtives, doute, suspens, mystère, de quoi nous régaler et nous tenir en haleine jusqu’au bout. Avec la sortie du tome 2 de Phobos, j’ai décidé de tenter l’aventure du voyage vers Mars avec Phobos, T1…et je ne suis pas déçue !

Une dystopie gorgée d’action

J’ai tout de suite été séduite par l’intrigue du roman Phobos : une dystopie romantique qui nous embarque dans une épopée martienne. Je trouve l’idée très originale et le fait de vivre une histoire dans une fusée direction Mars me rend survoltée. C’est la première fois que j’en lis une et avec le dernier film sur Mars sorti sur nos écrans dernièrement avec l’acteur Matt Damon, j’étais impatiente de connaître ce que l’auteur pouvait nous réserver que ce soit sur le plan de la science-fiction avec le voyage vers Mars, mais aussi sur le plan amoureux avec cette idée de speed-dating/télé-réalité de l’espace.

Dès les premières pages, j’ai été conquise par le style de l’auteur, sa façon de narrer les évènements et de nous présenter le projet Genesis ; nous sommes dans un show américain et ça se sent. Qui pourrait d’ailleurs oser de telles choses à part eux ! 😉 La manière de présenter ce programme, d’y emmener le côté mégalo des américains et de le pimenter en version télé-réalité est juste exceptionnel ! On se prend dans l’ambiance dès le début. On ressent à travers les mots de Victor Dixen l’admiration du public lors de l’embarquement des prétendants dans la fusée, lors de sa mise à feu, de son lancement…j’étais vraiment prise dans le jeu, un peu comme si cette émission existait réellement.

Dès le début, l’auteur décide de jouer cartes sur table : on sait que ce programme Genesis renferme un secret. Je pensais être déçue d’en apprendre autant dès le début, mais pas du tout. En effet, l’auteur nous en dévoile, mais pas trop ; juste la dose qu’il faut pour nous faire écarquiller les yeux et nous faire arrêter de respirer l’espace d’un instant (façon de parler, bien sûr). Le suspens reste intense jusqu’au bout et Victor Dixen n’a pas ménagé ses efforts pour nous fournir tout au long du roman de quoi nous tenir en haleine : rebondissements, secrets, doute.

Des personnages secrets

Victor Dixen, à la manière d’un vrai show télé, nous a imaginé des personnages à la hauteur des plus grands films d’actions. Tout d’abord, Léonor est un personnage principal attachant, sensible et fragile, qui cache derrière sa belle apparence un passé douloureux. Elle est la bonne copine qu’on aime avoir et à qui on aime se confier. A l’image de Léonor, toute une série de personnage va graviter dans Phobos, que ce soit dans la fusée (les autres prétendants) ou sur Terre. Liés de près ou de loin au programme Genesis, chacun va révéler au fil de l’histoire sa vraie nature, son passé, ses erreurs…Douze prétendants, ça peut paraître et peu et beaucoup trop. Pour ma part, j’ai eu parfois à me représenter certains des personnages, car les speed-dating sont rapides et nous restons toujours du côté des filles ; on distingue parfois mal de quel garçon il s’agit.

Victor Dixen alterne aussi les narrateurs et ainsi, le lecteur est immergé dans chacune des actions, chacune des manigances et trahisons, et dans chacune des confidences. C’est ce qui rend la lecture intense et addictive.

Pour conclure…

Plus qu’une dystopie romantique, Phobos est aussi un thriller captivant qui met le lecteur dans la confidence et l’incite à s’interroger. Le premier tome est réussi et il se conclut en apothéose : que vont devenir nos douze prétendants ?

note de 9

Autre livre du même auteur :

 

Phobos T2

Livres qui pourraient vous intéresser :

Promise T1 Fire sermon T1 Red queen The Revolution of Ivy T2 Le joyau T1

Publicités

Discussion

6 réflexions sur “Phobos, T1 de Victor Dixen

  1. J’ai lu beaucoup d’avis positifs, le tien ne fait pas exception, mais pour le moment je ne suis pas tenté. A voir peut être dans quelque temps…

    Publié par topobiblioteca | 15 décembre 2015, 3:07
  2. Coucou 🙂 Très bonne chronique, je suis contente de voir que tu l’as aimé, tu as raison le synopsis donne envie ! Par contre attention ce n’est pas une dystopie ! L’auteur était d’ailleurs surpris que son livre soit parfois classé dans le genre dystopique car il nous a précisé pendant la rencontre que j’ai eu la chance de gagner à Montreuil que le roman se passait de nos jours, dans notre société, avec des techniques que nous possédons déjà 🙂

    Publié par marinesbooks | 15 décembre 2015, 10:35
    • Ah bon ?! Je suis étonnée. Quelle chance tu as eu de pouvoir échanger avec l’auteur. Une très belle expérience j’en suis sûre. Et merci pour l’info…mais alors, il le classe dans quel genre ?

      Publié par le monde éditorial | 15 décembre 2015, 4:56
      • Haha oui,ben lui aussi il était étonné de voir ça sur plusieurs blogs :p Car il n’a créé aucune nouvelle société 🙂 Il en parlait en termes de thriller spatial et de roman de science-fiction 🙂 Oui, j’ai eu énormément de chance, en plus Victor Dixen est très accessible et super sympa !

        Publié par marinesbooks | 15 décembre 2015, 6:45

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Phobos, T2 de Victor Dixen | Le Monde Editorial - 15 mars 2016

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :