//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres, New Romance

Captive in the dark, de CJ Roberts

Captive in the darkTitre : Captive in the dark

Genre : Erotique

Auteur : CJ Roberts

Date de parution : 21 octobre 2015

Nombre de pages : 296 pages

Editions : Pygmalion

Nombre de tomes : 3


L’histoire, par l’éditeur :

 

« La vengeance. La vengeance est le but ultime de Caleb. Il la prépare depuis douze ans. Pour réussir, son «arme» doit être vraiment spéciale. Elle sera un cadeau inestimable dont tout le monde parlera.
La fille qu’il surveille de l’autre côté de cette rue passante est parfaite. Elle est différente de ses proies habituelles. Elle n’est pas consentante, elle n’est pas vendue par son père, elle ne lui a pas été envoyée… Elle sera sa conquête.
Dans ce huis-clos étouffant, le bonheur est-il encore
possible ? »

 

Ma critique :

 

La couverture de ce roman m’a beaucoup intriguée. J’avoue ne pas avoir lu d’avis sur cette histoire, mais le synopsis m’a intéressée et je trouvais que le récit allait être original, qu’on allait aller vers une romance un peu hors du commun. Je me trompais…elle n’est pas « un peu hors du commun », mais totalement. Ame sensible s’abstenir !!!

Sujet controversé, lecture perturbante et poignante

Que vous soyez prévenu dès le départ : ce livre n’est pas pour tout le monde ! Autant j’ai pu apprécier la saga Cinquante nuances de Grey, autant ce livre, même si je lui attribue la note de 7, est violent, choquant et perturbant. D’ailleurs, je ne savais même pas quelle note lui attribuer tant j’étais tiraillée. D’un côté le sujet CHOC qui ne peut que vous retourner le cœur, l’âme et plus encore, de l’autre la dextérité de l’auteur pour manier les sentiments dans un contexte aussi difficile.

Pour être clair, ce livre parle de viol, de sado-masochisme, d’érotisme (bien que ça soit difficile à envisager la plupart du temps), de peur, de séquestration, de vengeance…bref, un roman pour adulte averti. Je ne l’aurais sans doute pas lu si je m’étais davantage informée. Ce genre de sujet est perturbant.

Livvie est une belle jeune femme dans la fleur de l’âge, étudiante et qui essaye de passer inaperçue dans la rue. Elle va malheureusement croiser le chemin de Caleb, un bel homme qui, durant la majeure partie de sa vie, a mis au point un plan permettant de se venger d’un être malfaisant. Caleb n’est pas un homme comme les autres ; il s’est fait un nom parmi les meurtriers, voleurs, mafieux…il vend des esclaves sexuelles à des hommes riches et puissants, aussi puissants que odieux et criminels. Tout cela dans un seul but : se venger. Et Livvie est sa nouvelle proie.

Des personnalités complexes

Oui le sujet est horrible, les scènes sont violentes et choquantes. Pourtant, l’auteur arrive à jouer sur plusieurs tableaux : la noirceur et tout ce qu’elle recèle d’un côté, et l’amour de l’autre. AMOUR ?!!! Oui, j’ai eu beaucoup de mal avec cet aspect et en y repensant, j’en ai encore. Pourtant, c’est bien de la romance que l’auteur tente d’intégrer à son récit de viol et de sadomasochisme. Kidnappée, séquestrée et soumise, Livvie va pourtant apprendre à connaître Caleb, son agresseur. Et l’inverse également. Dans un contexte des plus compliqué et violent, le lecteur va connaître petit à petit le passé de Caleb, mais aussi sa vraie personnalité.

Caleb fait peur. C’est un kidnappeur, un violeur, un assassin et pourtant CJ Roberts arrive à nous faire percevoir des bons côtés de sa personnalité. Je peux vous le dire, j’ai du mal à l’accepter même en connaissant ce qui a fait de lui ce qu’il est. CJ Roberts a une plume vraiment habile pour jouer sur des tableaux aussi différents. Mais l’ensemble fonctionne et je pense que c’est la clé du succès de cette saga.

Pour conclure…

Sujets tabous, controversés, ce livre ne plaira pas à tout le monde, de même que les lecteurs ne pourront peut-être pas affirmer qu’ils l’ont aimé ou non. Quoiqu’il en soit, la complexité des sentiments mêlé à des scènes aussi pénibles que perturbantes nous font nous interroger. Une histoire qui ne pourra vous laisser de marbre…

 

note 7

Autres livres du même auteur :

 

Livres qui pourraient vous intéresser :

Grey beautiful, tome 1 beautiful disaster beautiful bastard After Sinder, T2 attraction

Publicités

Discussion

4 réflexions sur “Captive in the dark, de CJ Roberts

  1. Une lecture qui rebute beaucoup de monde mais qui en rends très curieux certains. Je fais partie de cette seconde catégorie. Je pense attendre que la suite soit publiée avant de le lire. Mais une chose est sûre, je lirais cette saga.

    Publié par Marine & Camille Le Puy des Livres | 5 janvier 2016, 8:26
  2. Ton avis m’intrigue énormément, je l’ai dans ma PAL, je ne sais pas du tout comment je vais réagir face à cette lecture.

    Publié par topobiblioteca | 5 janvier 2016, 10:04

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? 11/01/16 | Le Monde Editorial - 11 janvier 2016

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :