//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres, Fantastique et Fantasy

Le jeu du maître, T1, de James Dashner

Le jeu du maître, T1Titre : Le jeu du maître, T1

Genre : Science-fiction / Dystopie

Auteur : James Dashner

Date de parution : 03 mars 2016

Nombre de pages : 288 pages

Editions : Pocket jeunesse

Nombre de tomes : –


L’histoire, par l’éditeur :

 

« Quand le quotidien est sans intérêt, que les rêves n’existent plus, il reste la réalité virtuelle : comme la plupart des jeunes de son âge, Michael passe son temps sur le VirtNet, une plateforme tentaculaire à mi-chemin entre un jeu vidéo et un réseau social. Relié au serveur par des fils sensoriels, son cerveau baigne dans cet univers parallèle. Mais quand une série de suicides – bien réels, ceux-là – intervient dans le cadre du jeu, Michael et ses amis hackers doivent se rendre à l’évidence, effrayante. L’intelligence artificielle aurait-elle pris le pas sur la réalité ? »

 

Ma critique :

Vous connaissez peut-être James Dashner grâce à sa célèbre saga de science-fiction « L’épreuve » adaptée également sur grand écran par Wess Ball et dont le premier film est sorti le 15 octobre 2014 en France. Pour ma part, j’ai lu les livres et j’avais été conquise par le premier tome, Le Labyrinthe, qui m’avait totalement fascinée. La suite n’avait malheureusement pas été à la hauteur de mes attentes, mais c’est néanmoins une histoire pour laquelle je garde de bons souvenirs.

A la sortie du nouveau roman de l’auteur, j’ai été séduite par le thème : une vie virtuelle. C’est le tout premier livre que je lis sur le sujet et j’ai été complètement séduite. Je ne savais pas qu’il s’agissait d’une nouvelle saga ; j’espère que la suite ne retombera pas comme un soufflé.

Vie virtuelle : pas si éloignée de la réalité

Selon moi, James Dashner traite de sujets totalement dans l’air du temps : réseaux sociaux, réalité virtuelle. Nous sommes en plein dedans. Chaque mois de nouveaux gadgets sortent sur le marché et le monde du jeu vidéo n’est pas épargné. Bien au contraire ! Entre la télévision, le cinéma et les jeux vidéos, les inventeurs cherchent à nous immerger dans ces nouveaux mondes grâce à la 3D et que sais-je encore. Voila pourquoi je trouvais intéressant de lire une histoire de science-fiction traitant de ce sujet et ayant adoré Le Labyrinthe, je me devais de découvrir ce roman.

L’auteur nous plonge dans un monde où la vraie vie se mêle à une réalité virtuelle spectaculaire : le VirtNet. Cette plateforme permet à toute personne disposant des accessoires et du caisson nécessaires à la connexion au VirtNet, de plonger dans un monde où tout n’est que mirages. Une vie virtuelle si bien pensée que les adolescents adorent s’y rendre durant des heures entières. Dans le VirtNet, ils peuvent être n’importe qui et tester toutes sortes d’expériences : jouer les super-héros, sauter du haut d’une falaise, être un soldat au beau milieu d’une célèbre guerre, jouer les espions…mourir. Car si le VirtNet n’est pas réel, les sensations elles, le sont bien. Et c’est ce que ces adolescents recherchent : les sensations fortes, le danger, sachant qu’ils ne craignent rien puisque tout n’est que virtualité. C’est dans ce monde que Michael va faire la connaissance de deux autres adolescents. Ensemble, ils vont tester leurs limites, mais aussi manipuler les codes du VirtNet. En bons hackers, ils vont chercher les failles du système afin de gagner les jeux présents dans le VirtNet, avoir des pouvoirs, des accessoires…C’est dans ce monde virtuel qu’une solide amitié va toutefois voir le jour entre les trois adolescents.

Quand la réalité dépasse la fiction

La réalité, Michael est contraint d’y être pour dormir, se laver et aller en cours. Si ça ne tenait que de lui, il serait dans le VirtNet jour et nuit. Comme de nombreux autres adolescents. C’est la première chose qui m’a fait froid dans le dos. A l’inverse de Matrix où la population cherchait à se libérer de cette fausse réalité, dans Le jeu du Maître, les gens cherchent au contraire à l’intégrer, quitte à laisser leurs vraies vies de côté. Tout est plus excitant. Tout est possible. Jusqu’à ce que l’impensable se produise…

L’intérêt du VirtNet est notamment de tester et de faire des choses qui n’impactent pas le corps, mais seulement l’esprit. Le monde dépeint par James Dashner est à la fois fascinant et inquiétant, car même si le corps ne souffre pas, le fait que les actes dans le VirtNet affectent notre esprit est très perturbant et certaines scènes dans Le Jeu du Maître sont là pour nous le prouver. Mais lorsque jouer dans le VirtNet est une question de vie ou de mort, il s’agit d’une toute autre affaire à laquelle Michael et ses amis vont devoir se confronter. Des joueurs meurent dans le jeu…et dans la vraie vie. Malgré eux, le trio va devoir enquêter et remonter à la source de ce phénomène. Leur quête va être fascinante et gorgée d’imagination. Dans Le Jeu du Maître, l’auteur peut se permettre toutes les fantaisies, et il ne se prive pas. La lecture est rendue intense et addictive.

Pour conclure…

Un coup de coeur pour se premier tome. J’ai été vraiment surprise par cette fin à laquelle je ne m’attendais absolument pas. Le jeu du Maître mêle créativité, suspens, mystères et rebondissements. De quoi vous retourner le cerveau ! 🙂

note de 10

Autres livres du même auteur :

L'épreuve T1 le labyrinthe L'épreuve T2 la terre brûlée L'épreuve T3 le remède mortel

Livres qui pourraient vous intéresser :

Le joyau T1 Forget tomorrow Cinder Alive Phobos T1 les éphémères

Publicités

Discussion

3 réflexions sur “Le jeu du maître, T1, de James Dashner

  1. Je l’ai offert à ma cousine pour son anniversaire hier, j’espère qu’elle sera aussi enthousiaste que toi 🙂

    Publié par marinesbooks | 4 juin 2016, 1:23
  2. J’ai ressenti les mêmes impressions concernant « L’Épreuve », alors je vais me fier à ton avis en ce qui concerne ce roman-ci ! Merci !

    Publié par editionsdumondepremier | 1 juin 2016, 2:10

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :