//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres, New Romance

Confess, de Colleen Hoover

ConfessTitre : Confess

Genre : Romance

Auteur : Colleen Hoover

Date de parution : 07 avril 2016

Nombre de pages : 360 pages

Editions : Hugo Roman

Nombre de tomes : –


L’histoire, par l’éditeur :

 

« Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin.
Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry.
Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait.
Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité… »

 

Ma critique :

 

Avant toute chose, je tiens à préciser que je suis enchantée de la quatrième de couverture, car pour une fois, on ne nous dévoile rien de l’intrigue. Dernièrement, j’avais été déçue par les choix des mots des éditeurs qui en racontent parfois beaucoup trop sur l’histoire. Ici, rien ne nous laisse entrevoir ce qu’il va se passer ; comment l’histoire va débuter…et comment elle va finir. Encore une fois, je tiens à tirer mon chapeau pour cet auteur qu’est Colleen Hoover. Une personne talentueuse qui manie les mots à la perfection. Après avoir découvert l’auteur avec Ugly Love, je suis à nouveau sous le charme de la sa plume grâce à Confess. Autant vous dire que le reste de ses romans va bientôt passer à la trappe ; je compte les dévorer !! 🙂

Histoire tragique et dramatique

Ce sont les deux thèmes principaux qui reviennent dans ses livres et qui la caractérisent si bien : tragédie et drame. Grâce à ces deux mots, Colleen Hoover transporte son lecteur dans un tourbillon émotionnel spectaculaire et dans une histoire si intense qu’elle nous bouleverse encore plusieurs jours après avoir refermé le livre. Confess ne fait pas exception à la règle. Cette histoire est aussi bouleversante qu’Ugly Love. Si vous n’avez pas encore lu ces deux livres, alors procurez-les-vous immédiatement ! Colleen Hoover ne nous narre pas de simples histoires d’amours. Elle les complexifie, les enveloppe d’une note douloureuse et passionnante. Je suis fascinée par son art de toucher le lecteur en plein coeur et de le rendre complice de ses moments si forts en émotion.

Dans Confess, nous suivons deux personnages tendres, complexes et mystérieux. Auburn, une jeune femme dans la fleur de l’âge qui a pourtant déjà été meurtrie par la vie. Et Owen, un bel artiste lui aussi éprouvé par la vie, qui déverse dans ses peintures la joie et les douleurs de femmes et d’hommes inconnus. Ces deux êtres sont liés, c’est ce que nous apprenons par Owen au début du roman. Sauf que nous ne savons pas quel lien les unis…et qu’Auburn ne se doute même pas de l’existence de ce lien.

Quand passion et tendresse affrontent jalousie et violence

Confess est une histoire triste, mais c’est aussi une histoire chargée d’espoir.

Quand j’ai découverte Auburn, j’ai immédiatement été touchée par le personnage ; sa force, son courage, son passé, son histoire. elle est jeune et pourtant on croirait qu’elle a déjà vécu plusieurs vies. Aucun être ne devrait endurer pareilles souffrances. Auburn ne se laisse pas submerger par les moments difficiles par lesquels elle a dû passer ni même par ceux qu’elle traverse. Elle avance grâce à cette carapace qu’elle a dû se forger. On la sent aussi bien forte que fragile. Car sous son apparence de femme battante se cache un coeur qui saigne et qui crie douloureusement.

Pourtant, au milieu de ce chaos, elle va faire la connaissance d’Owen, ce bel artiste qui l’engage un soir pour son vernissage. Entre eux deux, c’est électrifiant, intimidant et puissant. Mais le passé tout comme leurs vies actuelles vont les inciter à s’éloigner l’un de l’autre. Ils sont attirer l’un par l’autre, mais chacun d’eux refusent de céder. Les enjeux sont trop importants. Colleen Hoover gère son intrigue à la perfection. Elle nous dévoile quelques faits au fil de la lecture sans jamais tout nous lâcher entièrement. Ce qui fait qu’on s’interroge et qu’on est impatient de lire la suite. Lorsque un voile se lève, un autre est encore derrière et nous incite à avancer encore et toujours. Voilà en partie pourquoi Confess est si addictif.

Tout aussi forte que la tristesse ou le désespoir, la colère tient une part importante dans ce roman. La colère des personnages, mais aussi celle du lecteur. Je n’arrivais pas à rester en place. J’avais envie de hurler, de cogner et de crier encore. L’histoire est tellement réaliste, immergente et bouleversante qu’on ne peut pas rester de marbre. Autour d’Auburn et Owen vont graviter d’autres personnages qui vont enrichir cette lecture et la rendre unique. Bons comme mauvais, ils feront avancer nos deux narrateurs et les pousser à se surpasser…ou à abandonner. Au milieu de cet amour passionnel naissant, la tourmente viendra plus d’une fois les heurter.

Pour conclure…

Je crois que vous l’aurez bien compris, Confess est un très beau coup de coeur. Une lecture poignante et revigorante, qui vous fait hurler de rage, pleurer et sourire. J’en garderai un excellent souvenir.

 

note de 10

Autres livres du même auteur :

Ugly love Maybe someday T1 Indécent

 

Livres qui pourraient vous intéresser :

Stage dive T1 rock Grey Près de toi After The book of Ivy

Publicités

Discussion

3 réflexions sur “Confess, de Colleen Hoover

  1. J’ai hâte de le lire !

    Publié par eugenhippie | 3 juin 2016, 2:05
    • Comme je te comprends !!! J’ai encore le ventre noué en y repensant. Une histoire merveilleuse et si difficile à la fois. J’espère que tu pourras vite la découvrir. Tu me diras 😉

      Publié par le monde éditorial | 3 juin 2016, 2:10
      • J’ai tellement de livres dans ma PAL que j’essaie e me restreindre en achat en ce moment… Mais j’avais eu un vrai coup de coeur pour Ugly Love et il faut vraiment que je lise tous les CoHo et en particulier celui-là!

        Publié par eugenhippie | 3 juin 2016, 2:17

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :