//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres

La fille de Brooklyn, de Guillaume Musso

la fille de brooklynTitre : La fille de Brooklyn

Genre : Polar

Auteur : Guillaume Musso

Date de parution : 24 mars 2016

Nombre de pages : 473 pages

Editions : XO

Nombre de tomes : –


L’histoire, par l’éditeur :

 

« Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :

 » Si j’avais commis le pire,
m’aimerais-tu malgré tout ? « 

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot.
Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche. »

 

Ma critique :

 

Guillaume Musso est un auteur que j’affectionne beaucoup. Il sait rendre une histoire vivante et prenante, tout en jouant sur le suspens et une part de fantastique. On est toujours surpris par le dénouement de ses livres et c’est ce qu’on recherche. Mais, quand j’ai lu La fille de Brooklyn, une grosse part du rêve s’est envolé. Je veux qu’en tant que lecteur vous soyez prévenu du genre de roman qu’est La fille de Brooklyn. Il ne s’agit cette fois-là pas d’un thriller/thriller fantastique. La fille de Brooklyn est un polar ; certes, un bon polar, mais un polar tout de même. Moi qui ne recherche pas ce genre de lecture, j’ai donc était déçue par ce nouveau roman de Musso.

Enquête « policière » et recherche de la vérité

Raphaël est un écrivain bientôt sur le point de se marier avec Anna. Oui mais voilà, un soir, il s’entête à vouloir la pousser dans ses retranchements et à lui dévoiler une part de son passé qu’elle garde bien enfouie en elle.  Alors, lorsqu’elle lui montre une photo en lui disant que c’est elle qui avait fait cela, Raphaël prend ses jambes à son cou. Ce début m’a déjà moyennement convaincue. Musso nous ayant habitué à plus mystérieux. Certes, on s’imagine des tas de scénarios, alors lorsque j’ai su que révéler cette photo, j’ai été perturbée par la réaction du personnage. Il s’en va et ne cherche pas à comprendre ? Ou du moins, pas immédiatement. Et lorsqu’il change finalement d’avis et souhaite lui parler, trop tard ! Anna s’est volatilisée. Rien de surnaturel là-dedans, Anna est simplement partie, mais s’en suivre toute une quête qui va mener Raphaël bien loin dans le passé d’Anna. Il va découvrir des vérités douloureuses et abjectes, une vie que l’on ne souhaiterait à personne. Ce roman n’a non seulement rien de fantastique et de surnaturel, mais il est également très noir et violent. L’auteur ne nous avait pas habitué à cela.

Même si je n’ai pas apprécié, je ne peux pas dire que ce roman est mauvais, car c’est faux. L’intrigue est brillamment mise en place, le fil conducteur se déroule doucement au fil des chapitres et les pièces du puzzle se mettent en place petit à petit. Certes, je n’ai pas aimé ce côté sombre et le genre polar, il n’en demeure pas moins que c’est un très bon polar. Donc si vous aimez ce genre littéraire, allez-y !

Personnages à foison

La difficulté peut résider dans la multitude de personnages. On s’y perd parfois, on revient sur les pages précédentes, on se remémore des faits. Il se passe tellement de choses et ces évènements impliquent tant de personnes que le lien est parfois difficile à établir. Nous sommes sur les traces d’Anna, et cette enquête va nous mener jusqu’à son enfance et même au-delà. Entre la mère, les sœurs, les amis, les policiers, les voyous, Guillaume Musso nous en fait voir de toutes les couleurs.

C’est peut-être la multitude de protagonistes qui m’a aussi empêchée de m’attacher à un personnage. Je n’ai pas ressenti d’affection particulière pour les personnages principaux. Néanmoins, si je devais définir l’émotion principale associée au livre, ce serait sans hésité la colère. La colère face à tant d’abominations…mais je ne vous en dirai pas plus.

Pour conclure…

Un polar et non un thriller fantastique, d’où ma déception. En revanche, si vous aimez le genre policier/polar, alors lisez-le ! 

 

note de 5

Livres du même auteur :

central park guillaume musso demain guillaume musso L'instant présent

 

Livres qui pourraient vous intéresser :

Forget tomorrow une autre idée du bonheur Confess

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :