//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres, Fantastique et Fantasy

U4 Koridwen, d’Yves Grevet

U4 KoridwenTitre : U4 Koridwen

Genre : Science-fiction jeunesse

Auteur : Yves Grevet

Date de parution : 18 août 2015

Nombre de pages : 413 pages

Editions : Nathan

Nombre de tomes : 5


L’histoire, par l’éditeur :

 

« « Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis. »

Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris. »

 

note de 5

 

Ma critique :

 

Ayant ce roman dans ma pal depuis un certain temps, j’avais décidé de le lire pour en faire une lecture « spéciales Halloween ». Je m’attendais à quelque chose d’un peu plus morbide étant donné que c’est une histoire qui relate les aventures de quatre adolescents (quatre livres différents) qui évoluent dans un monde post-apocalyptique. En effet, il n’y a quasiment plus que des adolescents encore vivants sur Terre. J’ai donc été perplexe quand je suis arrivée à la dernière page de ce roman…

U4…ou le virus qui épargne les adolescents

Les histoires sont nombreuses sur les virus qui déciment une grande partie de la population humaine ; séries, films, je ne les compte plus tant ils ont défilé ces dernières années. Entre Walking Dead, Fléau, Resident Evil, 28 jours plus tard et World War Z, le cinéma et la télévision nous ont arrosé de virus et de fin du monde. Mais je n’avais encore jamais lu de livre qui traite du sujet. C’est pourquoi j’avais voulu tester, d’autant plus que les 4 romans U4 ont eu une communication poussée en librairie et en grande surface. Il faut se le dire, les premières de couverture sont accrocheuses et le format assez large de ces livres est atypique. J’ai donc sauté sur l’occasion avec Koridwen.

Pourquoi Koridwen parmi les trois autres que sont Yannis, Stéphane et  Jules ? Aucune idée. En tout cas, l’idée de créer une saga de 4 romans avec 4 personnages différents, écrits par 4 autres pour relater une intrigue de base, j’ai trouvé cela très intéressant !

Virus mortel et monde parallèle

Koridwen a perdu toute sa famille, ou presque, à cause du virus mortel U4. Elle récupère son cousin, à peine plus âgé qu’elle, qui était placé dans un centre spécialisé et décide d’entreprendre un périple long et dangereux jusqu’à Paris avec ce dernier…et à bord d’un tracteur. Bon, ok, elle fait avec les moyens du bord. Pourquoi ce périple ? Car, avant le ravage fait par U4, elle était un des membres Expert du jeu en ligne Warrior of Times et elle a reçu un étrange message adressé à tous les Experts du jeu pour qu’ils se rendent à Paris afin de remonter le temps…ceci, juste avant qu’il n’y ait plus d’électricité dans le pays et donc en pleine apocalypse. A ce stade, j’étais déjà sceptique ; un mélange de virus, fin du monde et voyage dans le temps ? J’ai trouvé le mélange bizarre. Je m’attendais à plus de découvertes sur ce qu’était le monde après le ravage du virus, les difficultés de vie des adolescents livrés à eux-mêmes…mais le récit à tourner d’une façon bien étrange.

Alors oui, on entre dans le vie de Koridwen au moment où il ne reste plus que des adolescents sur Terre. Mais j’ai trouvé cette partie de l’histoire très simple. Elle va de l’avant comme la majorité des adolescents, elle vit plutôt bien (elle ne manque ni d’eau, ni de nourriture, ni de toit) et elle digère très bien le fait que toute sa famille et que la plupart de la population ont disparu. En tout cas, je l’ai ressenti comme tel. L’auteur met surtout l’emphase sur les affrontements entre bandes d’adolescents et, certes il s’agit d’adolescents, mais leurs attitudes dans U4 m’a dérangé.

Pour conclure…

Un roman qui ne m’aura guère convaincu. Je pense que le public visé étant la jeunesse, je ne me suis absolument pas pris au jeu de la quête de Koridwen. De plus, les « signes » envoyés par la défunte grand-mère de Koridwen sont assez incensés…

Les autres tomes de la série :

U4 Stéphane U4 Jules U4 Yannis U4 contagion

 

Livres qui pourraient vous intéresser :

In the after Alive Phobos T1 les éphémères The book of Ivy

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :