//
vous lisez...
Critiques de livres

Comment trouver (rapidement) l’homme idéal ? de Mindy Klasky

comment trouver rapidement l'homme idéalTitre : Comment trouver (rapidement) l’homme idéal ?

Genre : Fantastique/Chick-Lit

Auteur : Mindy Klasky

Date de parution : 01 février 2011

Nombre de pages : 384

Editions : Harlequin

L’histoire par l’éditeur :

« Dans la vie, il y a deux types de filles : celles qui tombent sur l’homme idéal du premier coup et l’épousent en grande pompe devant une foule de parents émerveillés, et puis il y a les autres. Dont je fais, hélas ! partie… Celles qui sont incapables de distinguer un crapaud d’un prince charmant !
Mais cette fois, croyez-moi, c’est bel et bien terminé. Depuis que j’ai découvert que mon dernier petit ami, si beau, si attentionné, était en réalité un menteur et un don Juan notoire par-dessus le marché, j’ai pris les choses en main : fini les infidèles compulsifs, les jaloux maladifs, les phobiques de l’engagement, les fils à maman… A partir de maintenant je me mets en quête de l’homme idéal, le vrai ! Et pour le trouver, j’ai même déjà un plan in-fail-lible ! »

Critiques : ATTENTION SPOILER !

A la lecture du titre et de la quatrième de couverture, j’étais persuadée que j’avais dans la main un bon livre de Chick-Lit. Pourtant, la lecture ne m’a pas donnée cette impression, bien que l’histoire soit agréable.

Je connais l’auteure pour avoir vu en librairie bon nombre de ses romans. On les identifie facilement, le style reste le même : un titre vif à la couleur rougeoyante et une couverture fond blanc sur laquelle est dessinée une jeune femme tantôt les bras chargés de sacs de shopping, tantôt envahit de paire de chaussures… Un style « roman pour nanas » que l’on identifie très bien. Il en est de même pour le livre que j’ai choisi : Comment trouver (rapidement) l’homme idéal ?. Rien qu’à la lecture du titre, on pense à Sex and the city ou Sexe, diamants et plus si affinités… des histoires que j’apprécie et dans lesquelles je me plonge avec bonheur. Hélas, au fil des pages, je me suis plusieurs fois demandée si la maison d’édition ne s’était pas trompée de couverture…car l’histoire est tout autre.

Après Comment je suis devenue irrésistible, Mindy Klasky nous invite dans la suite des aventures de Jane Madison, une jeune femme qui cherche le grand amour. Je n’ai pas lu le premier livre, mais il est aisé de s’immerger dans la vie de Jane, même en débutant la lecture avec Comment trouver (rapidement) l’homme idéal ?. Jane est notre narratrice et notre héroïne. L’histoire gravite autour de sa vie sentimentale, familiale, professionnelle et…magique. Oui, car Jane est une sorcière et on l’apprend dans le premier livre. On va donc la découvrir sous toutes ces facettes, rencontrer sa meilleure amie Mélissa, ses parents, son nouveau petit copain et d’autres sorcières. Tout cela est prometteur. La vie de notre héroïne est bien chargée. J’ai beaucoup aimé la relation décrite avec son amie Mélissa ; les hauts et les bas d’une grande amitié, les coups de gueule, la tristesse, les joies d’une soirée entre copines. J’ai vraiment apprécié.

L’histoire est belle et intéressante en elle-même. On traverse avec Jane les différentes étapes de la vie ; elle va vivre une nouvelle rencontre amoureuse ; elle se lamente sur ce que devient sa vie professionnelle ; elle se confie à sa meilleure amie ; et, chose moins banale, elle s’exerce à la magie. C’est ce que je reproche à ce livre : l’univers magique est bien trop présent. Quand j’ai lu la quatrième de couverture, je ne m’attendais pas à cela. On n’en parle pas du tout. Je pensais que notre héroïne nous ferait vivre ses péripéties pour rencontrer l’homme idéal ! Et bien non ! Cet aspect est relayé au second plan. Pour moi, l’intrigue se situe sur la vie magique de Jane et non sur sa recherche du grand amour. J’ai apprécié l’intrigue et l’histoire, mais cela ne mérite ni un tel titre, ni une telle couverture et ni un tel synopsis.

Je lirais d’autres romans de Mindy Klasky, car j’aime son univers et sa plume fine, mais aussi pour comparer cette lecture et savoir si les autres histoires sont également décalées avec leurs titres et leurs quatrièmes de couvertures.

Un livre à lire, mais attendez-vous à vivre une autre histoire que celle décrite dans le synopsis.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :