//
vous lisez...
Chroniques Livres, Critiques de livres, Fantastique et Fantasy

La trilogie des gemmes, T1 : Rouge Rubis, de Kerstin Gier

La trilogie des gemmes T1 rouge rubisTitre : La trilogie des gemmes, T1 : Rouge Rubis

Genre : Fantastique/Jeunesse

Auteur : Kerstin Gier

Date de parution : 30 mars 2011

Nombre de pages : 416 pages

Editions : Milan

Nombre de tomes : 3


L’histoire, par l’éditeur :

 

« Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon d’accord, elle voit les fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d’abord elle n’en voit qu’un, et puis personne n’est parfait. Pour le reste, c’est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, et des frères et soeurs casse-pieds…
Mais lorsqu’elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ca ne dure pas très longtemps, mais quand même!
Elle qui se croyait banale s’avère être marquée du sceau des veilleurs de temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions.
De quoi sortir du train-train quotidien….. »

 

Ma critique :

C’est grâce à la sortie en DVD le 21 septembre dernier du troisième film de la trilogie des gemmes que je me suis décidée à lire la saga. J’avais déjà vu des extraits des films et le thème m’a tout de suite séduite : le voyage dans le temps ! Je suis une grande fan de toutes ces histoires de voyage dans le temps, mais je n’en avais encore jamais lu. J’ai vu de grand nombre de films dont les très célèbres Retour vers le Futur (dont je ne compte plus le nombre de visionnages), alors je me sui dit que les livres qui traitaient de ce sujet devaient être exceptionnels. Me voici donc partie dans le début de l’intrigue avec Rouge Rubis.

Plongeon au coeur du temps

L’auteur a choisi de nous plonger au coeur du sujet dès les premières pages. Il n’y a pas de mystères autour du voyage dans le temps, car Gwendolyn, notre héroïne, fait partie d’une famille qui a le gène du voyageur. Elle n’est donc pas surprise de cet aspect atypique de sa vie même si elle sait que sa famille est hors du commun. C’est déjà le petit bémol que je mettrai à l’intrigue. Je ne pensais pas être « jetée » dans une histoire où ce concept est considéré comme logique et attendu.

Gwendolyn habite dans une vaste demeure avec sa mère, ses frères et soeurs, mais également sa grand-mère, sa tante, sa cousine…bref, toute la patrie est réunie, notamment autour de Charlotte, sa cousine, qui est considérée comme la porteuse du gène du voyage dans le temps. Sa grand-mère et sa tante sont très attentives au moindre signe de vertige de Charlotte, car c’est l’un des symptômes précurseurs au voyage. Depuis sa plus tendre enfance, Charlotte a été chouchoutée et considérée comme un joyau, a suivi des cours spécifiques lui permettant de se préparer à son premier voyage dans le temps censé se déclencher à l’adolescence. Mais contre toute attente, c’est Gwendolyn qui est propulsé dans le passé sans y être préparé. Jalousie, méfiance, secrets et colère vont s’en suivre. Gwendolyn n’aurait pas dû être le rubis, le douzième et dernier voyageur dans le temps.

Secrets, quand tu nous tiens

J’ai beaucoup aimé les sauts de Gwendolyn dans le passé. Je m’attendais à plus de fantaisie, mais on va dire que c’est plutôt pas mal pour un premier tome. Les descriptions des lieux et des habitants de chaque époque sont soignées. L’auteur arrive à nous immerger dans ces nouveaux contextes sans en faire des tonnes.

C’est avec Gideon, un autre voyageur dans le temps un peu plus âgé qu’elle, que Gwendolyn va se former. Elle devra apprendre les coutumes et valeurs de chaque époque dans laquelle elle voyage, mais aussi l’art de s’habiller selon les siècles, de parler, mais aussi de se battre. Car, loin de n’être qu’un simple passe-temps, ces voyages dans le temps représentent bien plus que Gwendolyn et le lecteur ne peuvent s’imaginer. Ce premier tome regorge de secrets et c’est ce qui met l’emphase sur l’intrigue de base. Gwendolyn est le rubis, le voyageur ultime qui ferme le cercle. Mais, que cela implique-t-il exactement ? Kerstin Gier joue la carte du suspens et ça me plait.

Lors de ses voyages, Gwendolyn va faire la connaissances de personnages énigmatiques dont certains ne lui voudront pas que du bien. Serait-ce le cas de ce mystérieux protagoniste qu’est le comte Saint-Germain ?

Pour conclure…

Un bon premier roman chargé de secrets, d’amour et de jalousie. L’histoire et les protagonistes correspondent bien à un public jeune, facile à suivre et à comprendre. L’auteur ne part pas dans des relations complexes ; ce livre est donc complètement adapté à la jeunesse. La partie mystérieuse est bien maîtrisée, suffisamment pour nous donner envie de lire la suite.

note 7

 

Autres livres du même auteur :

La trilogie des gemmes T2 bleu saphir La trilogie des gemmes tome 3 vert émeraude

Livres qui pourraient vous intéresser :

Le joyau T1 Forget tomorrow Cinder Alive Phobos T1 les éphémères

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Parution littéraire

Calendar Girl, T2 : février. Sortie le 02 février 2017

Meilleures ventes du moment

Sortie Cinéma

Cinquante nuances plus sombres, dans les salles à partir du 8 février.

Salon littéraire : Paris

Salon du Livre de Paris du 24 au 27 mars 2017

%d blogueurs aiment cette page :